Mbeuleukhe, la cité religieuse de Mame El Hadji Daouda Dia a été le point de convergence des fidèles musulmans venus de tous les coins et recoins du pays.En effet ,la cérémonie religieuse du 8ème jour du décès du khalif de Mbeuleukhe El Hadji Moussa Dia justifie l’effervescence religieuse dans la localité. L’administration était bien représentée par le gouverneur de Louga accompagné d’une forte délégation.

Au domicile du défunt khalif , comme celui du maire de Mbeuleukhe, membre du haut conseil des collectivités territoriales, l’ancien parlementaire Aliou Dia ,les fidèles se bousculaient pour présenter leurs condoléances.

Toutefois la succession du défunt khalif sème  la polémique au sein de la famille Dia de Mbeuleukhe. Pour le fils aîné du défunt khalif,  Serigne Abib Dia il n’y a pas à chercher midi à quatorze heures. Selon lui, c’est El Hadji Maboury Dia  qui devra assurer la relève. En clair selon toujours Serigne Abib Dia , aujourd’hui sur terre ,le seul et l’unique fils de Mame El Hadji Daouda Dia est El Hadji Maboury Dia. C’est pouruqoi, le titre de Khalif lui revient. Serigne Abib Dia d’ajouter que cela ne doit jamais être l’objet de discussions. Cependant , Aliou Dia estime que le poste du khalifa n’est pas encore à l’ordre du jour et l’heure est aux recueillements à la mémoire de Serigne Moussa Dia. Aliou Dia de poursuivre en disant  qu’il faut laisser le temps au temps un jour  viendra la famille se réunira pour discuter de la succession du défunt khalif Serigne Moussa Dia. Interpelé sur les informations faisant étant d’une intronisation de El Hadji Maboury Dia comme nouveau Khali, Aliou Dia minimise.

Salla Ndiaye, envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

AUJOURD’HUI: 17 septembre 2018, décès d’Aly Saleh, premier maire de Dahra Djolof

Aly Saleh est l’une des identités remarquables de la commune de Dahra Djolof qu’il a dû re…