Mbeuleukhé – Installation de la délégation spéciale : Comment la brigade de Dahra a sauvé la tenue de la cérémonie ?

Après moult menaces par la nouvelle opposition à Mbeuleukhé contre l’installation de la nouvelle équipe pour diriger la délégation spéciale, les choses sont enfin rentrées dans l’ordre.

L’équipe est installée sans anicroche majeure grâce à l’intervention de la gendarmerie qui a mis un dispositif exceptionnel pour parer à toute éventualité.  La Brigade de Dahra a dû faire recours à plusieurs agents amenés par trois pick ups, qui ont veillé sur le bon déroulement de la cérémonie. D’après nos sources, même l’escadron de surveillance et d’intervention a été mobilisé.

C’est ainsi que le vent de contestation a été vite maitrisé malgré les révoltes de la masse populaire sous la houlette de Maniang Diao qui menaçait de marcher sur la maison communautaire où eut lieu la cérémonie présidée par le Préfet du Département de Linguère. La nouvelle opposition manifestait son désaccord  sur le choix de l’équipe qu’elle juge incompétente pour diriger la commune car composée dit-elle : « d’un coiffeur », « d’un tailleur » et « d’un boutiquier ». Maniang Diao, interpelé par le Commandant Cissé a été finalement relâché quelque minutes plutard. Nous n’avons pas encore les nouvelles de Bara Sy qui lui aurait été menotté par les forces de l’ordre.

Rappelons que l’équipe est composée du Président Pape Mody Sall, de Saér Niang et d’Ibra Ngom.  Ironie de l’histoire, le Président, ancien conseiller de la défunte communauté rurale de Mbeuleukhé  a été démis de ses fonctions lors de l'installation de la précédente délégation spéciale qui se retrouve aujourd’hui être la nouvelle opposition. La boule a tourné. Simplement.

 

La RĂ©daction

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.