L’école de Mbayène Thiasdé créée depuis 1980 est restée sans clôture. Les cours sont souvent perturbés par les animaux en divagation surtout pendant la saison sèche et mettent en danger les potaches.
Conscients de cela les jeunes du village se sont levés en un seul homme pour essayer de résoudre ce problème. En effet à travers des cotisations mensuelles de 1000f ils ont acheté du ciment et du fer pour construire le mur de clôture d’au-moins de 5 rangs pour barrer la route aux animaux et le vent aussi. En attendant l’arrivée de bonnes volontés pour leur épauler les jeunes continuent leur bonhomme de chemin.

Elhadji Diba ressortissant du village

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Le chauffeur du maire de Tessékré meurt dans un accident sur la voie de contournement Dahra-Linguère

Un accident mortel s’est produit hier samedi 17 avril vers 15 heures sur la voie de contou…