Ce serait la plus grande erreur du siècle que de céder le pouvoir aux tricheurs militaires maliens. En effet, Il ne faut pas trahir la volonté du peuple malien qui avait déjà gagné le combat. Les soldats n’ont qu’à retourner dans leurs casernes. Ils doivent opter pour la négociation afin d’établir la paix dans le pays. Pour y arriver, tous les citoyens, quels qu’ils soient, doivent trouver le consensus autour d’une table. Certes cela peut prendre du temps de trouver une solution définitive à tous les problèmes du Mali mais  c’est mieux que de laisser le pouvoir aux mains de putschistes car avec eux le pays risque gros. Souvenez-vous de ceux qui nous disaient qu’ils sont venus balayer la Maison en Côte-d’Ivoire avant qu’ils ne fassent pire que celui qu’ils ont évincé à la tête de ce pays. La preuve est qu’on s’est retrouvé dans une crise qui a causé de milliers de morts.
La CEDEAO doit bien savoir qu’elle doit en soutien à la majorité des maliens au détriment d’un club de quinze petites personnes car ceci peut avoir des répercussions sur la sous-région. Certes qu’il ne faut pas faire revenir le président I.B.K et non plus céder le pouvoir du peuple malien à des militaires mais remettre l’ordre en organisant des élections libres et démocratiques. Il est aussi temps de faire prendre conscience aux résidents de la Côte d’Ivoire, de la Guinée et de tout autre pays où on évoque la possibilité d’un troisième mandat. Ce qu’interdit leur constitution. Ceci éviterait les querelles et favoriserait la stabilité politique du pays.
La solution la plus fiable dans ces pays est de confier le pouvoir à des personnes qui n’ont pas d’ambition présidentielle et qui disposent de  la stratégie adéquate qui pourra apaiser la situation et sortir le pays de la crise. Sur ce, on peut proposer un certain Monsieur Alpha Oumar Konaré. 
La Côte d’Ivoire, avec une société civile choisie par le peuple de même que la Guinée, si les présidents civils deviennent plus dangereux que les militaires, il faut les faire partir de force pour ramener l’ordre en se fondant sur la Constitution pour le bien du peuple. La CEDEAO et l’U.A doivent jouer leur rôle pleinement pour sauver le continent et la démocratie.
 
🇸🇳IBRA OUMAR LY 🇸🇳

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Lettre ouverte aux dirigeants de la Sonatel : Chérir ses clients plutôt que de les brutaliser (Samboury KA)

Lettre ouverte aux dirigeants de la Sonatel  Chérir ses clients plutôt que de les bru…