Magal de Touba : la 120-ème édition célébrée ce jeudi

La 120-ème édition du Magal (pèlerinage) de Touba (200km de Dakar) est célébrée ce jeudi, en commémoration du départ en 1895 pour un exil de sept ans au Gabon, du fondateur de la confrérie mouride, Cheikh Ahmadou Bamba.

Chaque année, précisément le 18 Safar (mois lunaire), quelque quatre millions de musulmans convergent dans la ville sainte pour célébrer l’un des plus importants événements religieux au Sénégal.

Fondé par Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le mouridisme est la philosophie d’une confrérie très influente grâce à la place centrale qu’elle accorde au travail et à la solidarité entre croyants.

Les adeptes de cette confrérie sont appelés Mourides, du vocable arabe Mouridoulla qui signifie musulman. Leur influence sur la vie au Sénégal se vérifie au double plan politique et économique.

Né à Mbacké, dans l’ancien empire du Baol, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké est un soufi sénégalais qui fit face au colonisateur français, en s’inspirant de la non-violence prônée par l’islam.

Déporté de 1895 à 1902 au Gabon puis en Mauritanie de 1903 à 1907 par le colonisateur français, le saint homme finit par rentrer au Sénégal où il fut mis en résidence surveillée.

Loin d’être perçu comme une épreuve, ces différents exils de Cheikh Ahmadou Bamba sont considérés par les Mourides comme une réponse à l’appel d’Allah pour qu’il lui remette ses récompenses pour services rendus à l’islam.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.