Macky Sall menace Alpha Condé : «Si vous voulez du Sékou Touré – Senghor, je suis prêt»

Entre le Chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall et le Président de la Guinée, Alpha Condé,  c’est la guerre froide depuis des années. Et ce combat continue de plus bel. Si l’on se réfère aux informations données Senemedia, le le différend entre les deux chefs d’Etats africains a débuté il y a quelques années, et cela, lors des élections en Guinée. Alpha Condé accusait le régime de Macky Sall de rouler pour le compte de Cellou Dallein Diallo qui avait choisi le Sénégal pour y tenir des réunions avec ses partisans et sympathisants.

Aussi, le président Condé garde une dent contre son homologue Sall des suites de la fermeture des frontières entre la Guinée par le Sénégal à cause de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Les mêmes sources révèlent que le président de la Guinée était dans tous ses états et il avait même dit que : « c’est la Guinée qui nourrit le Sénégal et voilà que Macky Sall leur ferme les frontières». Des propos qui suffisent largement pour relever les hostilités au point de créer un incident diplomatique.

Malgré cela, le combat a continué au-delà de nos frontières. Les deux hommes se sont livrés une véritable guerre froide dans le cadre d’une bataille d’influence en Guinée Bissau. Alpha Condé avait alors tenté de démettre le premier ministre Bissau Guinéen mais le Sénégal a pesé de tout son poids sur la balance pour faire avorter le dessein du Président Guinéen.

Se sentant offusqué et battu à deux reprises, le président Condé décide de prendre sa revanche en se liguant avec l’ancien président de la Gambie Yaya Jammeh alors que le Sénégal faisait tout pour sortir la Gambie de 22 ans de dictature.

Loin de s’en arrêter là, le président guinéen s’en prend au chef de la diplomatie Sénégalaise, Mankeur Ndiaye lors du dernier sommet de l’Union Africaine.

Et la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est qu’Alpha Condé est en train de financer des sommes d’argent allant de 100 millions à 1 milliard pour combattre le régime de Macky Sall.

Seulement le président Macky Sall ne compte pas croiser les bras face à cette situation. Lors de leur rencontre en Allemagne, Macky Sall avait ouvertement menacé le président Condé en lui disant que « Si vous voulez du Sékou Touré – Senghor, je suis prêt ». Un message lourd de sens si l’on se rappelle des relations non convenables qu’il y avait entre Sekou Touré et Léopold Sédar Senghor.

Libreopinionguinee avec Keppar

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.