Macky Sall : « Les gens disent que mon bras est coupé ici… » (que je suis pingre)

Macky-Sall

Sous le magistère de Wade, le palais présidentiel était surnommé «guichet automatique», tant le chef de l’Etat savait faire pleuvoir des billets de banque sur nos concitoyens qu’il recevait en audience. Un robinet que Macky Sall a fermé, poussant certains à lui coller l’étiquette de Président pingre.

Étiquette qui ne laisse pas indifférent le locataire du palais de l’avenue Léopold Sédar Senghor de Dakar. Macky Sall estime qu’«essayer de paraître gentil avec les biens qui ne vous appartiennent pas, cela n’est pas de la gentillesse».

«Les gens disent que mon bras est coupé ici, (il explique en touchant son épaule). Il n’est pas coupé ici. Je ne fais que ce que je peux. Je ne ferai jamais ce que je ne peux pas. Parce que si tu le fais, tu seras seul face au juge.

Et les gens ne t’amèneront même pas des oranges. Ce que vous ne pouvez pas faire, il ne faut pas l’essayer. Comme ça, vous êtes tranquilles», explique le successeur de Wade.
seneweb

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.