L’association du « comité de jumelage » résidant dans la ville de Pont-Sainte-Maxence en France a doté le lycée Alboury Ndiaye de Linguère d’une infirmerie. L’inauguration de cette structure qui a coûté 13.000.000 de FCfa a eu lieu le 11 juin dernier.

Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Industrie et des Mines, par ailleurs maire de Linguère, a présidé l’inauguration de l’infirmerie du lycée Alboury Ndiaye, samedi dernier. Financée par l’association du « comité de jumelage » résidant en France, cette structure est équipée par le maire. Le président du gouvernement scolaire, Saër Bamba Dieng, s’est réjoui des efforts conjugués de l’association et du maire pour l’implantation de cette infirmerie. Il a interpellé les autorités afin qu’un bon agent de santé et un plateau médical soient mis à la disposition de l’infirmerie.

Le président de l’association des parents d’élèves, Momar Cissé Seck, a saisi cette opportunité pour remercier le maire et formuler quelques doléances. « Notre souhait est de mettre le lycée Alboury Ndiaye en état de lycée mixte après la mise en service du nouveau lycée moderne actuellement en chantier », sollicite-t-il, réclamant également un laboratoire et une salle des professeurs.

Pour le proviseur du lycée, Moustapha Sène, l’association qui a construit cette infirmerie a longtemps œuvré pour l’émergence de Linguère, surtout dans le secteur éducatif. « C’est ainsi qu’elle a planté des arbres fruitiers et ombrageux dans les établissements, fait un don de livres et de médicaments, un versement de 400 euros à la pharmacie pour la prise en charge de 35 élèves ».

M. Sène indique également que « cette structure sanitaire va lutter contre les pertes de temps enregistrées au lycée Alboury Ndiaye », en ce sens que « les élèves étaient évacués à l’hôpital Maguette Lô de Linguère, distant de plus de 800 m. C’est pourquoi ils accusaient un retard par rapport à certains enseignements-apprentissages. Aujourd’hui, ce problème est résolu, car ils peuvent recevoir des soins et retourner dans les salles de classe ». Il ajoute que les sapeurs-pompiers de Linguère ont eu, en un an, à faire plus d’une soixantaine de sorties pour secourir des élèves en crise. Ainsi la construction de cette structure sanitaire de 107 m2, avec quatre salles physiques, permettra d’assurer la prise en charge médicale d’un peu plus de 2.500 élèves que compte ce lycée. Maître Amadou Kâ, président du Conseil départemental de Linguère, a demandé à l’administration de veiller à la bonne gestion de cette structure afin de ne pas décevoir les donneurs. Il s’est engagé à prendre en charge le salaire de l’infirmier qui sera affecté dans ce poste.

Abdou Aziz Diop, qui a parlé au nom de l’association, a déclaré qu’ils sont plus que déterminés à accompagner les actions du lycée Alboury Ndiaye. Dans ce cadre, répondant aux attentes des apprenants du lycée, cette association va financer une salle de conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

L’inspecteur Idrissa Samb est l’invité du 131e numéro de Pencum Djoloff