Lougascopie

Le Sénégal par ces temps ressemble à un grand corps malade, et la cacophonie politique du Yoonu Yokuté, piloté par des alliés d’un Benno Bokk Yakaar très hétéroclite, semble révéler les prémisses d’un grand flop dans ce qui était jusqu’ici annoncé comme étant un gouvernement de rupture, eu égard aux grands dérèglements administratifs, et socio politiques de Abdoulaye WADE et sa tribu.

Louga dans cette atmosphère de morosité et de perte de confiance des populations, au bout de quelques mois seulement de règne de Macky SALL, pourrait être la poitrine d’un patient toussant et grelottant malgré ces temps de chaleur intense. La grippe endémique qui a touché l’ensemble du territoire semble avoir eu raison de notre région, qui attend encore son conseil des ministres décentralisé, en espérant ainsi montrer au Président l’état de léthargie économique de notre région, oubliée depuis trop longtemps, par les gouvernements successifs, des indépendances à nos jours.

Louga a mal partout et ce n’est rien de le dire, au moment ou le brasier semble s’installer dans la municipalité dirigée de main de maître par Mme la ministre de l’élevage. Ironie du sort, ou simple hasard de l’histoire, le bétail semble introuvable dans la région et tout le monde s’affole à l’idée de manquer de bélier à prix abordable, pour satisfaire aux exigences et obligations de la prochaine Tabaski.  Jamais de mémoire de n’diambour-n’diambour, les temps n’ont été aussi durs, car cette fois, la cohorte grippe saisonnière, paludisme, rentrée scolaire, inondation, coupures de courant et Tabaski semble être une équation insurmontable. Le cocktail est assurément explosif et le sénégalais lambda, le goorgorlou comme on aime à dire, vit entre stress et inquiétude, s’il n’est pas des fois simplement alité, sans espoir et sans issue. 

Il va falloir traiter le mal et se lever du bon pied pour venir à bout de tous les défis qui se profilent à l’horizon. Cela commence dans notre chère région, par une « Lougascopie » complète des préoccupations les plus urgentes, pour arriver à circonscrire tous les fronts et mécontentements qui couvent dans la population à Louga, et dans le pays tout entier.

Nous implorons nos vaillants ancêtres et tous les Saints de ce Pays afin que Dieu le Tout- Puissant fasse descendre sa miséricorde sur toute la région, afin qu’au bout de cette auscultation, un traitement de choc soit proposé pour traiter et guérir le mal.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.