LOUGA:ORIENTATION BUDGÉTAIRE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL,CINQ ÉLUS SE SONT ABSTENUS.‏

Le vote du budget 2016 de l’Assemblée élue dirigée par son Président Amadou Mberry SYLLA ne fait pas l’unanimité. Au total cinq élus locaux se sont abstenus de voter le budget . De quoi provoquer des abstentions dont celles de Kane MBAYE,Serigne Abdou Mbaye et de Sidy DIALLO ce dernier  livre ses impressions à la presse pour donner les raisons de son désaccord:

<<Je désavoue la manière très cavalière dont vit et fonctionne le Conseil Départemental (CD) de Louga. Il y a une opacité nébuleuse dans le fonctionnement des commissions. Ici on se réveille un beau jour dans les commissions pour venir demander aux Conseillers de voter telle ou telle chose. Autre chose, j’ai été Président de la Commission Pêche par la confiance du Président du CD.J’ai démarché de tout mon possible aussi bien auprès  du service régional des pêches qu’auprès de l’Administration. Nous avons été jusqu’aux zones d’implantation des pêcheurs telles que Keur Momar SARR et Potou. Mais rien n’a abouti. Tout a été bloqué par la volonté du Président. Nous avons même recouru à des arbitrages des services techniques compétents et de l’administration. De même que les problèmes de santé publique sont  dans l’incurie la plus totale à l’Hôpital Amadou Sakhir MBAYE de Louga qui n’est pas du tout soutenu par le CD. Son Directeur Général non soutenu par le CD se démène pour satisfaire la demande pressante en matières de sante publique.

On se rabat le plus souvent aux hôpitaux de Dakar et Saint-Louis pour certaines urgences. Les dangers publics à l’exemple de la ligne Haute Tension qui traverse Louga sont encore là en latence et peuvent causer toutes sortes de préjudices d’un moment à l’autre aux populations. Tout cela en vain. La conséquence logique à en tirer est la démission à ce poste de Président de Commission auprès du Président de l’assemblée élue a qui la prérogative de nommer qui et où il veut aux commissions. Je lance un vibrant appel de détresse à nos mandants qui doivent comprendre que nous ne montons pas au créneau par spéculation politicienne.

Qu’ils sachent qu’un mandat n’est pas une éternité et qu’un jour viendra nous aurons à rendre compte des tâches de notre mandature.>>

LOUGA WEB MEDIAS

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.