Louga: Le Conseil Municipal de Linguère a adopté son Plan de Développement Communal 2018-2022

Le Conseil Municipal de Linguère s’est réuni toute la journée durant du lundi 19 mars 2018 à la Salle de Délibération de la Mairie. L’Adjoint au Maire El Hadji Ibrahima LÔ avait autour de lui outre l’Adjoint au Préfet Papa Ibrahima NDIAYE et les représentants de l’Agence Régionale de Développement (ARD) et du Programme National de Développement Local (PNDL) les chefs de services déconcentrés de la localité.
Ainsi, selon l’Adjoint au Maire qui s’est réjoui de la qualité des échanges pluriels sanctionnant l’adoption à l’unanimité du document, «La quintessence du PDC peut se traduire par la volonté de la Commune d’injecter 5 milliards de Francs CFA durant la période 2018-2022, faisant ainsi de Linguère un pôle de développement durable». «4 des 5 milliards de Francs CFA seront exclusivement consacrés à la construction d’une voirie moderne sur une dizaine de kilomètres environs», précise-t-il avant d’ajouter qu’«Au chapitre des fonds à injecter dans la réalisation des infrastructures très coûteuses du reste, la Municipalité aux ressources limitées se donnera le meilleur d’elle-même en comptant sur les nombreuses sources de financement dans le temps». Enfin, conclut-il, «La santé, la nutrition, l’action sociale, l’hydraulique, assainissement, l’urbanisme, l’habitat, le cadre de vie, la jeunesse, les sports, la culture et les loisirs, l’environnement, l’agriculture au sens large, etc. rien n’a été laissé en rade dans la conception du PDC».

El Hadji Babacar GUEYE, responsable à la Division Planification à l’ARD de Louga, a rappelé la procédure enclenchée depuis le 06 avril 2018 qui vient d’aboutir à l’adoption du PDC par les élus locaux. Celle-ci peut se résumer par le diagnostic avec les populations, la planification technique et son examen et approbation.

Enfin, pour l’Adjoint au Préfet Papa Ibrahima NDIAYE, «Une fois adopté, le PDC doit être approuvé par l’autorité administrative du préfet pour qu’il soit le livre de chevet pour la Commune dans la perspective de son développement ainsi planifié».

«Ce document, de par la faisabilité des activités à entreprendre en adéquation avec des ressources disponibles et efficientes, préserve la communauté des errements dans sa progression pour le développement global et harmonieux», conclut-il.
LOUGAWEBMEDIAS.COM

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.