LOUGA: L’ARD ET LE GELD TENTENT D’INVERSER LA SOUS-RESPONSABILISATION DE LA FEMME AU SEIN DES COLLECTIVITÉS LOCALES

L’Agence RĂ©gionale de DĂ©veloppement (ARD) et le Projet ÉquitĂ© de Genre dans la Gouvernance Locale (GELD) ont entamĂ© ce lundi 10 avril dans les locaux du CEFAM de Louga une session de renforcement de capacitĂ©s managĂ©riales au bĂ©nĂ©fice des femmes Ă©lues Locales et leaders de la RĂ©gion. L’atelier qui va durer jusqu’au jeudi 13 avril 2017 regroupe dĂ©jĂ  l’essentiel des participantes.

L’ouverture de la session Ă  eu lieu sous la prĂ©sidence de Monsieur Fally SOW, Adjoint au Gouverneur de Louga et du directeur de l ARD M. Cheikh GUEYE. Parmi les sĂ©minaristes, Madame Coumba DIAW, Mairesse de la Commune de Sagatta-Djolof dans le DĂ©partement de Linguère, Mesdames Ndeye NDOYE, Aida SY toutes des femmes de haute renommĂ©e tant dans la RĂ©gion qu’au niveau national. D’ailleurs la Haute Conseillère des CollectivitĂ©s Territoriales Mme DIAW devrait sa distinction par le fait qu’elle est la seule femme Maire sur toute l’Ă©tendue de la rĂ©gion.

. C’est lĂ  une entrĂ©e en matière pour la ReprĂ©sentante de l’ONU Femme. Ainsi, dans son allocution, Madame Seynabou SARR, tout en reconnaissant la <<paritĂ©>> Ă©lective et semi-Ă©lective comme une vĂ©ritable rĂ©volution intĂ©grant la femme aux prises de dĂ©cisions, en dĂ©plore sa sous-responsabilisation aux CollectivitĂ©s Locales.

Ainsi, corrobore-t-elle, <>. C’est donc dire que la reprĂ©sentativitĂ© des femmes demeure toujours problĂ©matique au regard de leur majoritĂ© de tous les temps.
VoilĂ  qui justifie amplement la tenue de cette session de formation pour au moins deux raisons. D’abord, selon les termes de rĂ©fĂ©rence fournies par les partenaires, l’atteinte des Objectifs du MillĂ©naire pour le DĂ©veloppement (OMD) ne peut faire de la condition fĂ©minine majoritaire et vulnĂ©rable Ă  la fois. De par leur supĂ©rioritĂ© numĂ©rique de tous les temps, les femmes doivent demeurer la main d’oeuvre dĂ©cisive indispensable au processus de dĂ©veloppement au-delĂ  de la passerelle de l’Ă©mergence. Si bien qu’Ă©lever leur niveau de capacitĂ© managĂ©riales devienne une logique, une justice politiquement rendue.

Ensuite, la rĂ©duction voire l’Ă©radication des Ă©carts Homme/Femme qui se sont toujours traduits par les inĂ©galitĂ©s et iniquitĂ©s liĂ©e au sexe devient un impĂ©ratif. Et c’est fort de ce rapport que le GELD, en partenariats avec l’ONU Femme, le SNU, le PNUD et le FENU entend relever les dĂ©fis qui interpellent le SĂ©nĂ©gal sur sa difficile trajectoire vers le dĂ©veloppement. Ă€ cet effet, sous la bienveillante conduire de l’ARD, il va adopter quatre jours durant une dĂ©marche mĂ©thodologique cohĂ©rente en adĂ©quation avec les modules en place.

LOUGAWEBMEDIAS.COM

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.