Louga-célébration de la journée de l’environnement : les ordures présentées comme de l’or dur

L’environnement humain et animal, l’atmosphère et l’écologie sont fortement agressé par l’industrialisation, la vente et la consommation à usage unique des sachets plastiques. Ces genres d’emballage ne sont pas en effet biodégradables.

Le centre culturel régional Mademba DIOP a vibré ce mardi 05 juin 2018 avec des sketchs croustillants, des prestations des élèves, la partition artistique du communicateur traditionnel et non moins environnementaliste, des discours relevés sur le thème « combattre la pollution plastique ». Le tout appuyé par une projection de diapo sur les ordures, considérées comme de l’or dur, compte tenu des problèmes soulevés dans la gestion des méfaits néfastes des sacs plastiques. La tendance est de recycler et de revaloriser les emballages perdus, ce qui constitue, selon les techniciens, une main d’œuvre locale.

L’Etat et ses démembrements, les services techniques compétents, les collectivités territoriales, les communes tous, avec une belle approche pédagogique ont développé tous les aspects du thème retenu en 2018.

Pour Mamadou Moustapha FALL, nouveau chef de la division régionale de l’environnement, « l’homme, le bétail, la faune et la flore surtout dans la zone sylvo-pastorale sont à protéger particulièrement en étant un département d’élevage réputé ».

L’adjoint au gouverneur FALL, en présence des préfets de Louga et de Kébémer, trouve la solution du problème dans le développement durable qui vise à sécuriser notre alimentation et protéger celle des futures générations.

Des récompenses ont été remises à ceux qui se sont illustrés dans les opérations Augias dans les différents quartiers de Louga avec l’accompagnement de la mairie qui a décerné le ballai d’or au quartier montagne Est , des enveloppes de motivations et des lots de consolation aux populations riveraines.

LOUGAWEBMEDIAS.COM

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.