La coalition de Yewwi Askan Wi (YAW) de Barkédji représentée par PUR, PASTEF, Takawu Sénégal, CREDI, LD DEBOUT,  Avenir: Senegaal bi ñu bëgg, R3D a été le théâtre d’un coup de jarnac de la part de son mandataire. 

Je dois rappeler que le LD DEBOUT n’est pas membre de la Coalition Yaw. C’est sur sollicitation de son représentant en l’occurrence le vieux Samba Dalal Sow que nous avons décidé de l’intégrer. Depuis son intégration dans la dite Coalition, nous autres membres avons noté plusieurs agissements illégaux de la part du vieux. Moi personnellement, je n’étais pas favorable à cette décision. 

C’est pour honorer l’esprit et la lettre de la coalition au niveau national  que j’ai pris finalement  la décision de surseoir à cette idée. Malgré, la prudence a été de mise.

Arrivons à quelques faits. La coalition a tenu une ultime rencontre très  agitée; il s’agissait de la répartition et la position des conseils sur la liste proportionnelle. Deux candidats sortent lui et celui de Takawu. Un échange houleux s’en est suivi entre les deux. Finalement,  on a accepté le vieux car LD DEBOUT avait un meilleur résultat aux dernières élections  locales et que c’est Pastef qui est candidat à la candidature à la mairie. 

Le choix du troisième sur la liste proportionnelle s’est porté  sur le membre de CREDI. Ce à quoi je me suis opposé car, j’estime que c’est Pastef qui devait suivre la LD DEBOUT. Ainsi, à défaut d’occuper la deuxième position en raison de la parité, la troisième place lui revient en toute logique. Un débat houleux s’en était suivi jusqu’à presque 4h du matin.

Finalement, pour dégager un consensus, l’assistance a décidé de classer les membres en tenant compte du critère ethnique auquel  je m’opposais car, dès lors qu’on est en coalition, c’est plutôt celui de la représentativité des partis qui doit prévaloir. Et sur cette base, la liste a été confectionnée ainsi qu’il suit: 

LD DEBOUT première position, PUR deuxième, CREDI troisième, Takawu quatrième, Pastef cinquième.

Après mon retour à Dakar, le candidat à la candidature m’appelle pour m’informer que le vieux a modifié beaucoup de positions dont celle de Pastef en le reléguant à la onzième et celle d’Avenir Senegal Bi ñu bëgg qui aussi a subi le même sort a l’insu de son représentant. Ceux qui étaient là-bas ont dit qu’ils ont tout fait pour dissuader le vieux. Un tel argument me semble très faible, même si je les comprends car je voyais comment ils se comportaient avec lui. Pour certains c’est du respect mais  pour d’autres, je dirai plutôt qu’il s’agit plutôt de la lâcheté . Ils ont  été  des complices impuissants, car ils ne devaient pas se limiter simplement à contester cette forfaiture au forceps mais ils avaient l’obligation morale et historique de bloquer le dépôt de cette liste tripatouillée tout en avertissant sans délai les victimes. 

Nous Pastef et Avenir Sénégal bi ñu bëgg dénonçons et condamnons avec vigueur cette attitude irresponsable, lâche et indigne de ce vieux  qui ne mérite plus le respect. La condamnation va également à l’encontre de ceux qui étaient avec lui et sans lui  porter une réplique à la hauteur de cette atteinte grave portée au résultat consensuel qui a été obtenu .

Ainsi, nous les pastefiens de BARKEDJI décidons de démissionner de cette coalition pour éviter d’être les complices de cette forfaiture abjecte ou de battre campagne avec des gens qui, pour des intérêts personnels bassement égoïstes n’ont aucun scrupule pour ignorer le sens hautement élevé du respect de la parole donnée.

ABBA AIDARA, Coordonnateur de la section communale de BARKEDJI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Le ministre Samba Ndiobene Ka octroie 6 tonnes de ciment aux populations de Boffi et de Daga et une radio à Boffi

On ne le dira jamais assez, le ministre du développement communautaire et de l’équit…