On ne le dira jamais le torchon brûle entre la commune de kamb et celle de Thiamène Pass toutes issues du département de Linguère.En effet une ferme de 15 hectares  est à l’origine du différend qui existe entre ces deux communes.

Pour attirer l’attention de l’opinion locale et nationale,le maire de la commune de kamb Birame Ba a tenu ce jeudi un point de presse.Au cours de son face à face avec la presse locale,l’édile de Kamb se dit être très surpris du conseil municipal de Thiamène Pass  qui dirige les travaux d’une ferme de 15 hectares  dans sa commune(Kamb) sans le consentement des populations de la collectivité territoriale de Kamb.Et le maire de Kamb d’ajouter que tout cela est de la manigance du maire de Thiamène Pass mais ça ne passera pas témoigne Birame Ba.Selon ce dernier,même si la  dite ferme  dénommée ANIDA (Agence nationale d’Insertion et de développement agricole)est un programme de l’Etat du Sénégal,nous populations de la collectivité locale de Kamb ,à ma qualité de maire,prenons à témoin l’opinion locale et nationale,les autorités administratives locales et nationales que le site de la ferme se trouve au cœur de ma commune.Mieux  je rappelle que le village de Diéri Birane historiquement appartenait au Canton de Yang Yang car le puits du village a été construit par le dernier Chef de Canton de Yang Yang Bakhao Dieng.Et Birame Ba de poursuivre l’histoire nous apprend que le fondateur du village de Diéry Birane est originaire de Ndothie une localité nichée dans le poumon de la commune de Kamb.

Revisitant les archives de sa commune,le maire de kamb aura retrouvé une déclaration du premier président du conseil rural de kamb en l’occurrence feu El hadji Ass Guèye qui disait au court d’une réunion du conseil rural  du 21 mai 1977« Diéry Birane est un village situé au sud de notre arrondissement à cheval sur les deux communautés rurales ,voisins de Ndothie,Singaht Amad,Guédji Namass,Daga Rotto et Singhat Guéladjo,ne possède pas de terrain de culture dans la communauté rurale où il appartient.Les habitants ont sciemment défriché chez nous et ont créé une situation dans la zone où les éleveurs se plaignent parce que leurs voies de bétail supprimées et les cultivateurs parce que leurs surfaces réduites… »Ainsi ,d’après Birame Ba,l’analyse de ces propos justifie qu’il n’existaient pas de terre de culture dans la communauté rurale de Dahra à l’époque où le village de Diéri Birane appartenait,du coup ce même litige foncier se répète aujourd’hui nous dit le patron de l’équipe municipale de Kamb.

Pour  trouver une solution,une première rencontre avec les deux maires(Kamb et Thiamène Pass) en collaboration avec les deux commissions domaniales de Kamb et de Thiamène Pass,les deux sous préfets de Yang Yang et de Sagatta Djoloff.Hélas rien n’a été filtré dans cette rencontre car la population de Kamb a dit niet à l’installation de cette ferme dans leur terre.Conscient du danger qui prévaut entre les deux communes(Kamb et Thiamène Pass),le préfet de Linguère convoque toutes les parties prenantes dans son bureau pour discuter.Cette rencontre ,à en croire Birame Ba aura regroupé les deux maires avec leurs commissions domaniales,également les Sous Préfets de Yang Yang et de Sagatta Djoloff,des chefs de services départementaux,le représentant du projet ANIDA.Cependant grandement surpris nous rappelle Birame Ba car pour lui le Préfet a tranché favorablement pour Thiamène Pass en se basant uniquement sur le décret caduque  portant création des communautés rurales d’alors de Kamb et de Thiamène Pass.Le maire Birame Ba de dire que l’exécutif départemental ,avec l’évolution du temps devait se baser alors sur les nouveaux décrets portant création des nouvelles communes.Toutefois Birame Ba déclare avec fermeté que les jeunes ,vieux,femmes,notables,des couches sociales à l’image des éleveurs,des paysans de la commune de Kamb désapprouvent avec la dernière énergie le verdict donné par le préfet.

Par conséquent,au vu de cette situation tendue entre les populations de la commune de Kamb et celle de Thiamène Pass du à l’implantation d’une ferme de 15 hectares ,Birame Ba invite l’arbitrage sans demie mesure des autorités compétentes avant que l’irréparable ne se produise.Revenant sur le verdict du Préfet au profit de Thiamène Pass,le maire de kamb soutient que le préfet de Linguère est basé encore une fois sur une délibération fictive faite  à la hâte par le maire de Thiamène Pass  Moussa Ndiaye.D’après le maire contestataire,les matériaux étaient déjà sur place avant même la réunion du conseil municipal du 02 juin 2020,le 05 juin 2020, la délibération  est approuvée également dans la précipitation  par le Sous Préfet de Sagatta Djoloff lui aussi sans avoir effectué une descente sur le lieu du site peste Birame Ba ..Tout cela montre la précipitation  du maire Moussa Ndiaye et du sous préfet de Sagatta Djoloff d’engager les travaux sans autant faire d’emblée le travail nécessaire d’après Birame Ba.Le bailleur de la ferme ANIDA n’a pas respecté la procédure notamment aller d’abord sur le terrain voir de visus,rencontrer les villages polarisant la ferme tout cela n’a pas été fait selon l’édile de kamb.

Selon des populations de Kamb rencontrées sur place,le lieu de la ferme a toujours servi un parcourt de bétail des éleveurs du Djoloff.

Au vu du climat très tendu qui prévaut entre les communes de Kamb et de Thiamène Pass,le maire Birame Ba lance un  appel auprès des autorités du pays au premier chef le président de la république Macky Sall et de son ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye pour apporter solution à ce litige foncier qui alimente les débats dans les lieux publics du département de Linguère.

Une mise en garde du maire de Kamb si la ferme s’installe,cela engendra un véritable problème de parcourt du bétail venu à l’intérieur du milieu,du Walo,du Saloum ainsi surgirent les problèmes entre éleveurs et agriculteurs dans cette partie du Djoloff qui a toujours été un passage obligé des troupeaux.

Il urge une réaction dare-dare des autorités de tutelle,en attendant les populations de la commune de Kamb comptent aller à la vitesse supérieure selon     Birame Ba car ces dernières promettent même de faire des setting, d’aller arrêter sans condition les travaux de la ferme avec tous les moyens qu’il faut.Ce qui est grave dans le dossier d’après Birame Ba ,c’est que ce projet(ferme de 15 hectares) serait piloté par deux cadres originaires de Dahra tous militants du parti PASTEF d’Ousmane Sonko ;comment le maire Moussa Ndiaye de l’APR pourrait même laisser une telle initiative rapporte le maire Birame Ba.D’après toujours lui,une fois ce projet installé,50% des emplois viendront de la commune de Dahra,les autres 50% des emplois seront issus de la commune de Thiamène Pass.

Autres intervenants au cours de ce point de presse,Idy Ka ancien président du conseil rural de Kamb très remonté contre le sous préfet de Sagatta Djoloff  qui a approuvé le documentaire attributaire cette terre(15 ha) à la commune de Thiamène.Idy Ka tire sur le sous préfet de Sagatta Djoloff qu’il qualifie de complice avec le maire Moussa Ndiaye.Quant à Cheikh Mbaye Ka représentant du collectif des  99 chefs de villages de la commune de Kamb prévient que quand ils sont sur terre ces 15 hectares ne sont jamais affectées dans la collectivité territoriale de Thiamène  quid à ce qu’on nous tue tous a poursuivi Cheikh Mbaye Ka.A en croire Demba Dieng le représentant du syndicat des éleveurs  de la commune de Kamb  qu’ils meurent tous non sans donner une date buttoir (mercredi  24 juin 2020) l’arrêt des travaux de la dite ferme dans leur zone sinon des cas de morts d’hommes seront enregistrés le jour J.Le premier adjoint au maire de Kamb Oustace Doum Ka « Nous invitons d’ici à mercredi prochain l’intervention des autorités de tutelle afin que les travaux de la ferme s’arrêtent pour éviter une instabilité totale dans le milieu. » Des notables à ‘image de  l’imam Touradou Ka et d’Abdou dieng  mettent en garde contre toute continuité du chantier ce qui pourrait causer des dégâts collatéraux.

 Le moins que l’on puisse dire,arborés en brassards rouges,les populations de la commune de Kamb sous l’impulsion de leur maire Birame Ba ont dénoncé vivement la construction d’une ferme de 15ha dans leur terroir et invitent l’arbitrage objectif des autorités de tutelle gage d’éviter des morts d’hommes dans cette partie du Djoloff qui a toujours connu la stabilité.

Salla       Ndiaye    Linguère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Mon point de vue sur la situation politique au Sénégal et dans le Continent africain en général (par Ibra Oumar Ly)

Pourquoi l’Afrique tarde-t-elle à décoller après plus d’un demi-siècled’…