L’INSÉCURITÉ SE CARACTÉRISE A LINGUÈRE PAR LA CONSOMMATION DU « BOUL FALÉ » ET LA RECRUDESCENCE DU VOL DE BÉTAIL

De nos jours, l’insécurité est assez prononcée dans le département de Linguère du fait de la recrudescence du vol de bétail, en bandes armées et motorisées, d’une part, et de la consommation abusive d’alcool, notamment du parfum communément appelée « Boul-Falé», d’autre part.

C’est en tout cas, le sentiment du préfet dudit département, Mr Amadou Bamba Koné qui a saisi l’occasion de la célébration du 56e anniversaire de notre indépendance, pour tirer la sonnette d’alarme.

En effet, le premier phénomène relatif aux nombreux cas de vols de bétail enregistrés dans le département, inquiète au premier chef les populations victimes de ces vols répétés auxquels elles n’arrivent pas à trouver de solution.

La situation devient d’autant plus dangereuse que les malfrats sont le plus souvent armés jusqu’aux dents et n’hésitent plus à tirer sur tout ce qui bouge ou tout ce qui se dresse sur leur passage.

Le deuxième phénomène est plutôt lié à la consommation du « Boul-Falé », un parfum à fort degré d’alcool, vendu dans les marchés hebdomadaires et dans les boutiques en milieu rural et qui pousse ses consommateurs à perdre toute lucidité, ce qui les pousse souvent à des actes délictuels entraînant mort d’hommes.

Malgré les dispositions prises par les autorités pour empêcher la consommation de ce parfum, notamment en interdisant sa vente et sa consommation et en autorisant son retrait du marché, les autorités n’arrivent pa s à juguler le fléau.

En tout état de cause, à l’occasion de la célébration du 56e anniversaire de notre indépendance, Mr Amadou Bamba Koné a mis à profit le thème de cet anniversaire « Forces de défense et de sécurité face aux défis sécuritaires », pour en appeler à la vigilance des populations d’abord, et à lutter ensuite contre la vente et la consommation du « Boul-Falé » qui, selon lui, est à l’origine de plusieurs cas délictuels d’insécurité connus dans le département et qui continue de faire des ravages en milieu rural .

Dakaractu

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.