La Commune de Linguère est le chef-lieu du département du même nom. La ville est constituée de 8 quartiers: Linguère Coumba 1, Linguère Coumba 2, Thiely Sud, Thiely Nord, Linguère Diambor, Abattoirs, Escale et ‘’Diallou-Rails‘’. Les demandes sociales formulées plusieurs décennies durant des populations de Linguère en eau, électricité, infrastructures routières (pavage), infrastructure sportives, etc. sont devenues des réalités.  Aujourd’hui, la commune de Linguère est très bien servie dans les différents programmes de Son Excellence le Président Macky SALL. Avec le Programme d’Urgence Communautaire de Développement (PUDC) et sa mise en œuvre matérialisé par la réhabilitation de l’Axe Nationale 3 Linguère-Dahra-Touba, le nouveau lycée moderne, le Centre d’Incubation pour la transformation des produits laitiers, les adductions d’eau sans cesse étendues, les 700 lampadaires solaires dans la commune. Linguère, ville émergente est devenue une réalité.  

Dans le domaine de la santé  

Depuis l’avènement de la ‘’seconde alternance’’ survenue en 2012, beaucoup de réalisations ont été notées dans ce domaine, notamment la réhabilitation du Centre de Santé. Le District sanitaire a bénéficié d’équipements haut de gamme: des autoclaves pour la stérilisation des matériels de soin, un appareil biochimie, un fauteuil dentaire, un appareil de cryothérapie et une vidéo colposcope, sans compter le matériel et consommables. Une prise en charge pour une année et enrôlement de personnes et de leurs bénéficiaires à la mutuelle de santé La Linguère. Une subvention de 4.000.000 de nos francs a été octroyée à la mutuelle la Linguère pour appui à la CMU, subvention pour 2.000 personnes. Toujours dans le domaine de la santé, des produits pharmaceutiques, d’entretien, des fournitures de bureau, du carburant, un appui à la lutte contre la malnutrition, une campagne de dépistage contre le cancer, sans oublier le grenier de l’enfant.  

En éducation  

En collaboration avec les deux zones de l’ODCAV, des cours de vacances au profit de plus de 400 enfants de l’élémentaire et du secondaire sont organisés chaque année. Pour éviter la discrimination, des élèves de l’élémentaire et du secondaire ont bénéficié  d’uniformes  confectionnées par la main d’œuvre locale couturière. Toutes les écoles sont désherbées avant l’ouverture des classes et livraison de la commande des directeurs régulièrement en place dès octobre. Chaque année, les enseignants se contentent d’une ‘’fête de l’excellence’’ et de la petite enfance  et d’une organisation d’un essai à l’échelle communale en vue de la préparation des élèves aux examens et concours. Dans le souci d’améliorer les conditions d’enseignement apprentissage, la mairie a toujours réparé   les tables-bancs en mauvais état au niveau des écoles élémentaires de la commune, réhabilité des salles de classe physiques, des dalles et des tableaux de l’école Birame SECK, clôturé le mur de l’école Linguère 7. L’Inspection de l’Education et de la Formation (IEF) est annuellement appuyée en carburant dans l’organisation des examens scolaires, une subvention annuelle  de 500 000 FCFA est allouée à la SCOFI (SCOlarité des Filles)  pour appui activités, sans occulter la prise en charge de personnel d’appoint pour les cases des tout-petits et Participation aux frais  de location pour toutes les CTP sous abris provisoires .  

Pour l’hydraulique, Agriculture et Elevage  

Le problème d’accès à l’eau est quasiment un vieux souvenir à Linguère. Une extension du réseau eau et branchements sociaux  est réalisée par la municipalité qui a ouvert cinq (05) bornes fontaines dans les quartiers périphériques plus nécessiteux. 

Dans le domaine agricole, la municipalité a aménagé  un hectare pour les jeunes (avec l’appui de l’ANIDA) dans le service des Eaux et Forêts en vue de la production de légumes et autres spéculations agricoles durant toute l’année. Ce qui est une véritable bouffée d’oxygène pour certains  jeunes qui peinaient à trouver un emploi et a occasionné la disponibilité de légumes frais dans le marché local en permanence. 

Concernant l’élevage, un marché à bétail avec l’appui du PRAPS a été réalisé et les  abattoirs sont réhabilités, sans omettre la mise en circulation d’un tricycle pour le transport de la viande dans les conditions optimales hygiéniques requises. 

Pour les infrastructures 

En moins de six ans, la mairie a élaboré  un Plan Directeur d’Assainissement des eaux usées et des eaux pluviales  avec le concours de l’ONAS, avant de relancer les travaux du marché de Linguère Coumba 2, les travaux du complexe frigorifique et de construire un centre commercial à la place de la Promenade Leyty NDIAYE rebaptisée Galerie Leyty NDIAYE. 

Dans  la deuxième phase de PROMOVILLE, la commune a bénéficié  du bitumage de route et de l’assainissement.  

L’éclairage public  était un casse-tête pour les Linguérois  jusqu’en 2014. Aujourd’hui, grâce au programme initié par le Gouvernement du Sénégal pour l’implantation de 50 000 lampadaires solaires à travers le pays, la ville de Linguère  sera dotée de 1000 lampadaires. 

La Municipalité compte: aménager la voirie urbaine et des espaces publics, construire un centre culturel équipé en matériels informatiques et  la salle de spectacle Pont Sainte-Maxence ainsi que le stade Municipal Cheikh Tacko COUME. Pour l’amélioration des conditions de vie des populations, aménager des bancs publics le long des deux bords jouxtant l’axe résidence du Préfet et ancienne gare ferroviaire, Construire un poste de santé, tout en espérant aménager le bassin de rétention de Mboussène réaliser  un parking pour gros porteurs, construire des rampes d‘accès pour les personnes vivant avec un handicap.  

Masse Ndiaye  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Dahra-Djoloff : Un vieux de 70 ans retrouvé mort dans une mosquée

Les riverains de la mosquée mouride de Dahra-Djoloff se sont réveillés dans l’émoi e…