Linguère: Samba Ndiobène Ka invite Habib Sy à rejoindre les rangs de l’Apr et taxe y’en à marre de mouvement à vocation politique

Le directeur de la modernisation de l’équipement rural invite l’ex-ministre d’Etat Habib Sy à soutenir le président de la République, Macky Sall dans sa politique de faire du Sénégal un pays émergent. Samba Ndiobène Ka a pris l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre de la mutuelle d’épargne des éleveurs du Sénégal pour tendre la main à l’ancien édile de la ville de Linguère. Pour le responsable communal de l’Alliance pour la République; l’ex-ministre d’Etat, sous l’ère Abdoulaye Wade peut déjouer les pronostics à tout moment. Samba Ndiobène Ka reste convaincu du poids électoral de ce dernier. Avant de déclarer à qui veut l’entendre qu’il n‘hésiterait pas à tout de ce qui pourrait contribuer à une valeur ajoutée au président de la République, Macky Sall.
Selon, S.ND.Ka, quoiqu’on puisse dire, Habib Sy est un opposant avéré surtout dans la commune de Linguère. « Nous voulons avoir le meilleur résultat au niveau national, et notre rôle est, à chaque fois de besoin, d’inviter les gens à venir accompagner le président Macky Sall surtout compte tenu de ce qu’il est e train de faire dans le Djoloff, en particulier et au plan national en général ».
« J’invite l’ex-ministre d’Etat, Habib Sy à rejoindre le président de la République dans ce qu’il est en train de faire. Et je sais qu’ils ont des relations anciennes ». dit-t-il.
Y’en a marre a raté sa vocation il est désormais guidé par des politiciens
Parlant de la manifestation du mouvement y’en a marre, tenue ce Vendredi, le directeur de la modernisation de l’équipement rural se dit indigné de la « volte-face » de Fadél Barro et Cie.
Il dit ne plus se retrouver dans ce mouvement qui jadis était composé de citoyens imbus de la conscience personnelle dont leur souhait ardant était de tout faire pour que le Sénégal puisse avoir l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.
«Je l’appréciais à sa juste valeur. Mais malheureusement, Y’en a marre a raté sa vocation« . Il rappellequ’en 2012, , le mouvement a participé à l’élection du président de la république Macky Sall. Mais actuellement on a comme l’impression que y’en a marre, mouvement de société civile d’antan, est transformé en un mouvement politique donc guidé par des politiciens.
« C’est regrettable parce que c’étaient des gens à un certain moment qui mettaient en exergue qu’on ne peut être politicien et jouer fortement dans la marche de son pays. C’est quand même une débauche totale » se désole-t-il.
Ndèye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.