Linguùre: Samba Ndiobùne Ka invite Habib Sy à rejoindre les rangs de l’Apr et taxe y’en à marre de mouvement à vocation politique

Le directeur de la modernisation de l’équipement rural invite l’ex-ministre d’Etat Habib Sy Ă  soutenir le prĂ©sident de la RĂ©publique, Macky Sall dans sa politique de faire du SĂ©nĂ©gal un pays Ă©mergent. Samba NdiobĂšne Ka a pris l’occasion de la cĂ©rĂ©monie de pose de la premiĂšre pierre de la mutuelle d’épargne des Ă©leveurs du SĂ©nĂ©gal pour tendre la main Ă  l’ancien Ă©dile de la ville de LinguĂšre. Pour le responsable communal de l’Alliance pour la RĂ©publique; l’ex-ministre d’Etat, sous l’ùre Abdoulaye Wade peut dĂ©jouer les pronostics Ă  tout moment. Samba NdiobĂšne Ka reste convaincu du poids Ă©lectoral de ce dernier. Avant de dĂ©clarer Ă  qui veut l’entendre qu’il n‘hĂ©siterait pas Ă  tout de ce qui pourrait contribuer Ă  une valeur ajoutĂ©e au prĂ©sident de la RĂ©publique, Macky Sall.
Selon, S.ND.Ka, quoiqu’on puisse dire, Habib Sy est un opposant avĂ©rĂ© surtout dans la commune de LinguĂšre. « Nous voulons avoir le meilleur rĂ©sultat au niveau national, et notre rĂŽle est, Ă  chaque fois de besoin, d’inviter les gens Ă  venir accompagner le prĂ©sident Macky Sall surtout compte tenu de ce qu’il est e train de faire dans le Djoloff, en particulier et au plan national en gĂ©nĂ©ral ».
« J’invite l’ex-ministre d’Etat, Habib Sy Ă  rejoindre le prĂ©sident de la RĂ©publique dans ce qu’il est en train de faire. Et je sais qu’ils ont des relations anciennes ». dit-t-il.
Y’en a marre a ratĂ© sa vocation il est dĂ©sormais guidĂ© par des politiciens
Parlant de la manifestation du mouvement y’en a marre, tenue ce Vendredi, le directeur de la modernisation de l’équipement rural se dit indignĂ© de la « volte-face » de FadĂ©l Barro et Cie.
Il dit ne plus se retrouver dans ce mouvement qui jadis Ă©tait composĂ© de citoyens imbus de la conscience personnelle dont leur souhait ardant Ă©tait de tout faire pour que le SĂ©nĂ©gal puisse avoir l’homme qu’il faut Ă  la place qu’il faut.
«Je l’apprĂ©ciais Ă  sa juste valeur. Mais malheureusement, Y’en a marre a ratĂ© sa vocation« . Il rappellequ’en 2012, , le mouvement a participĂ© Ă  l’élection du prĂ©sident de la rĂ©publique Macky Sall. Mais actuellement on a comme l’impression que y’en a marre, mouvement de sociĂ©tĂ© civile d’antan, est transformĂ© en un mouvement politique donc guidĂ© par des politiciens.
« C’est regrettable parce que c’étaient des gens Ă  un certain moment qui mettaient en exergue qu’on ne peut ĂȘtre politicien et jouer fortement dans la marche de son pays. C’est quand mĂȘme une dĂ©bauche totale » se dĂ©sole-t-il.
NdÚye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.