Le directeur de la modernisation de l’équipement rural a tenu une conference de presse pour donner son avis sur les réformes constitutionnelles enclenchées par le prsiddent de la République. Samaba Ndiobne Ka s’est félicité de l’attitude du chef de l’Etat de se conformer à l’avis du conseil constitutionnel non sans manquer de tirer à boulets rouges sur certains responsables de l’opposition comme Idrissa Seck, Cheikh Bamba Dieye et la société civile qu’il taxe de politiciens en perte de vitesse.
Pour le responsable départemental de l’alliance pour la république son Excellence Macky Sall n’a plus de choix que de respecter le droit dit émanant du conseil constitutionnel ». Mieux, soutient-il : « son Excellence Macky Sall s’est encore illustré de son courage et sa fibre citoyenne, en faisant montre de son rôle incontestable de chef de l’Etat et surtout de sa maturité politique sans commune mesure ».
S’érigeant toujours en bouclier pour défendre la position du candidat d’alors de Benno Bokk Yakaar Samba Ndiobène Ka, devant un nombreux acquis à sa cause soutient que : « nul n’ignore son souhait de réduire son mandat mais hélas, l’homme propose Dieu dispose. Il a usé de tous ses moyens qui étaient à sa disposition mais il ne saurait faire fi de la décision de l’instance juridique suprême de notre pays au point d’en arriver à une fragilisation de nos institutions dont il est le premier garant».
M.Ka n’a pas aussi manqué de vanter les réalisations du président Macky Sall dans l’optique de faire du Senegal un pays emergent. Autant pour qu’il invite à tous ses militants de voter pour un OUI massif à Linguère au soir du 0 Mars pour le triomphe d’un ère nouvelle de d’un Etat de droit fondé sur la democratie.
Le responsable départemental de l’alliance pour la république n’a pas manqué d’apporter des répliques aux critiques de l’opposition ou de la société civile qui pense que c’est une abomination de la part de Macky Sall pour non-respect de sa promesse.
D’abord, à son avis, Idrissa Seck n’est pas bien placé pour donner de leçons au président de la république. « Nous lui rappelons que les sénégalais n’oublient pas et ne peuvent pas oublier sa compromission avec le pouvoir d’alors ». Et pour le recadrer, Samaba Ndiobéne Ka invite le président de Rewmi à faire la lumière sur le contenu du fameux protocole de Rebeuss et de la vraie essence de la répartition des fonds politiques gracieusement distribués à ses proches à coup de milliards qu’il a lui-même évoqué devant un peuple sénégalais ébahi par ses déclarations.
Le directeur de la modernisation de l’équipement rural ne s’est pas allé par le dos de la cuillère pour apporter sa réplique à Cheikh Bamba Diéye. « C’est un homme à multiples visages et attitudes qui voltige au gré de ses intérêts. Il a longtemps trompé les sénégalais à travers des actes au paravent supposés naturels et objectifs mais la réalité en est autre.
Et à la société civile, il pense : « être en perte de vitesse et peu enclin à la transparence ne soit pas bien placée en donneurs de leçons ». « Je les invite plutôt à éclairer la lanterne des sénégalais sur les fonds issus de la corruption internationale à l’IAAF » leur
interpelle-t-il.
Ndeye Mingué SECK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Idrissa Sow : « Comment j’ai planifié le braquage de Koumpentoum »

Tous les auteurs présumés de l’attaque auraient avoué leur implication dans le braqu…