Linguére : Réfection du stade Cheikh Tacko Coume La somme de 27.741 .000F dégagée par la mairie pour rendre neuf et fonctionnel le stade municipal de Linguère.

Depuis presque quatre mois, les autorités municipales de Linguère avaient entamé les travaux de la réfection du stade municipal, dénommé Cheikh Tacko Coumé, un grand sportif qui sera toujours gravé dans la mémoire des sportifs du département de Linguère. Une réhabilitation qui a fait de cet espace aménagé, un joli bijou que tous les amateurs ont apprécié.

Le nouveau stade de Linguère a été réceptionné le mardi par la secrétaire municipale, l’inspecteur du sport, en l’occurrence Cheikh Tidiane Biteye, les deux présidents de zone ,les autorités administratives et locales. Cette forte délégation n’a pas manqué d'inspecter tous les travaux de l’entrepreneur Adama Ndiaye qui  avait la charge de rendre tout neuf le stade qui était en état de dégradation trop avancé .La grille de protection, le mur de clôture, les tribunes, les vestiaires, les portes, bref tout est remis à l’ordre. Pour répondre aux attentes des populations, qui étaient dans le besoin de voir leur stade fin prêt pour les prochaines compétitions, la mairie a dégagé plus de 27.000.000F. L’impraticabilité du stade, jadis,  freinait toutes les activités sportives de Linguère. L’ODCAV (organisme départemental de coordination des activités de vacances) était obligé à chaque fois d’écourter  son calendrier du championnat national populaire, communément appelé Navétanes. Ce joli bijou, tout neuf et éclatant, constitue un ouf de soulagement pour les  férus du ballon rond de la contrée. Selon l’inspecteur du sport , Cheikh T Biteye, bien vrai que le stade a été refectionné mais il faut de la lumière et du gazon  .’’Il fait excessivement chaud à Linguère, c’est pourquoi d’ailleurs, il faut impérativement des projecteurs qui permettront aux joueurs de jouer au delà de 17 heures. Ce  joli bijou mérite également du gazon pour répondre aux normes du football moderne. Pour ce qui est de la gestion du stade, il faut un gardien et un directeur technique, sans cela, sa durée de vie sera éphémère.’’ dit-il
Quant à la secrétaire municipale, Mariama  Diack, la mairie a déjà fait l’essentiel.’’ La mairie a déployé  quelqu’un qui va s’occuper de la gestion du stade. Nous attendons tout simplement les clés de la part de l’entrepreneur qui ne va pas tarder à nous les remettre dans les plus brefs délais certainement.’’ déclare-t-elle.
En tout cas, il incombe à la mairie de faire tout pour sauvegarder ce joli bijou neuf qui fait la fierté des Djolof-Djolof.

Masse Ndiaye

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.