Linguère Meeting de ralliement de 30 responsables à Ganinayel : L’eau, l’électricité rurale, un poste de santé et les routes, principales préoccupations des populations

Le Ministre  de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, flanqué d’une forte délégation dans laquelle on pouvait distinguer  les députés Syra Ndiaye et Mingué Lame, le Conseiller Economique et Sociale Sidel Sow, Saer Ndiaye,  responsable de l’APR…a présidé le 18 janvier 2014 un “meeting  de ralliement“. Un chef de village, Gadiel Ba  et une trentaine de Conseillers de Collectivités Locales de l’URD et du PDS sont les néo-apristes du jour au village de Ganinayel. Dans cette localité du Département de Linguère, le très peu d’âmes manque de tout: eau, électrification rurale, poste de santé et voies de communication font partie des doléances du jour plusieurs fois exprimées par les populations. Lesquelles doléances rencontrent sûrement l’assentiment du Ministre Aly Ngouille, lui qui est si réputé de générosité “sociopolitique“.
 
Si bien que son arrivée dans ce village situé dans la Communauté Rurale de Tessékré (Arrondissement de Yang-Yang) a suscité énormément d’espoirs pour les populations. Celles-ci ont souligné les incuries déjà connues du Ministre. Ainsi, selon l’“ex-Jeune Travailliste“ (un responsable de l’UJTL) Makhfousse Ba et qui a rejoint le camp de Macky Sall,  les problèmes de l’eau, d’électrification rurale et les voies de communication figurent demeurent entiers dans cette localité. Selon lui, la solution à ces problèmes est la condition sine qua none du développement. Au-delà de ces préalables, notre interlocuteur a estimé que dans une zone agro-sylvopastorale, il faut des forages agropastoraux, valoriser le Lac de Guiers  qui, naguère, arrosait une bonne partie de la Région Naturelle du Ferlo. Revenu sur le problème, Makhfousse Ba, a insisté sur la corvée des femmes pour avoir le liquide précieux, l’eau. «C’est une zone enclavée où il n’y a pas d’eau. Les femmes, pour s’en procurer quotidiennement,  font  14 km le matin et autant le soir à bord de charrettes comme moyens de transport encore trop rudimentaires. La rareté de l’eau a fait qu’aujourd’hui l’école est délaissée, car  certains parents ont transhumé avec leurs enfants vers d’autres lieux de prédilection». Le chef de village, Gadiel Ba, lui emboîte le pas en révélant en outre avoir posé les mêmes problèmes à son ancien compagnon de parti Abib Sy, Ministre d’Etat d’alors.

Monté au créneau, le Ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye s’est réjouit de la forte mobilisation  de la population pour la réussite du meeting. Il se dit très rassuré  et n’aura pas besoin de revenir dans cette Communauté Rurale d’ici le 29 juin. Saluant la démarche de rupture introduite par le Président de la République Macky Sall, Aly Ngouille Ndiaye a souligné: «Nous avons accepté d’accompagner le président Macky Sall sur la base d’un programme très ambitieux, et objectivement il a commencé à dérouler son programme en ce qui concerne le Djolof. Il en a du Ranch de Dolly et des forages pastoraux, dont une bonne partie sera dans la zone sylvopastorale; rien que dans l’Arrondissement de Yang-Yang, au moins 3 forages sont prévus, compte tenu même des réseaux adductions d’eau, qu’il faut développer; sans compter le fameux programme  de 1000 km par an dont le réseau routier a commencé à être déroulé».

Masse Ndiaye, correspondant permanent à Linguère

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.