Fini le litige foncier qui opposait la commune de Kamb à celle de Thiamène Pass toutes issues du département de Linguère.En effet ,le maire de la commune de Thiamène Pass Moussa Ndiaye  en collaboration avec une bonne partie de son équipe municipale a tenu ce dimanche un point de presse sur les 15 hectares de terre qui l’opposaient à son collègue maire de Kamb.Ainsi l’on a retenu une information de taille au cours de son face à face avec la presse locale.C’est que l’édile de Thiamène Pass Moussa Ndiaye a décidé de revenir sur sa décision donc les 15 hectares qui étaient la pomme de discorde entre lui et le maire de Kamb sont désormais derrière nous car il les a restitués à la commune de Kamb qui réclamaient cela.Toutefois l’édile de Thiamène Pass rappelle que lui et ses conseillers vont faire bouger le site dans d’autres localités de sa commune au grand bonheur de sa population.Mieux Moussa Ndiaye dira que jamais le projet ne sera geler et ceux qui le croient peuvent déchanter a-t-il témoigné.

Revenant sur la contestation de son camarade de Kamb Birame Ba,Moussa Ndiaye soutient que ce dernier devait faire un recourt comme le préfet en tant que l’autorité étatique avait tranché défavorablement à son encontre.Et Moussa Ndiaye d’ajouter qu’on ne  doit jamais défier l’autorité qui est une institution.Le maire de Kamb devait saisir par voie de recourt respectivement  le gouverneur,le ministre de l’intérieur voire même le président de la république au lieu de déclarer des menaces ( sang versé,mort d’homme).

Mon territoir c’est le Djoloff,demain est ce que je peux me permettre d’endosser cette lourde responsabilité de voir du sang versé,mort d’homme simplement parce que je me suis entêté  à maintenir un projet dans une de mes localités ça n’a pas de sens prévient le maire  Moussa Ndiaye.Il poursuit en disant qu’il ne peut pas avoir mieux que ce Djoloff qui l’a vu naître et  l’a tout donné ;son territoir ce n’est pas Thiamène Pass non mais son territoir c’est le Djoloff  et il vise le bonheur de tous les thiaménois  mais aussi qu’on retienne ensemble qu’il ne  saurai être indifférent à n’importe quel malheur qui toucherait à n’importe quel djoloff djoloff nous a martelé Moussa Ndiaye.Je ne saurai m’inscrire dans une logique d’encourager la violence,dans une logique de provocation peste l’édile Moussa Ndiaye non sans aviser que si dans ses recherches il lui est arrivé d’avoir comme idée que ce projet pourrait susciter quelques péripéties dans cette zone jamais il ne serait diriger vers cette direction.Du coup Moussa Ndiaye a rappelé à la retenue que les gens sachent que ce Djoloff là est un et indivisible,c’est un patrimoine commun que nous tous (djoloff djoloff) devons protéger a laissé entendre Moussa Ndiaye.Par la suite Moussa Ndiaye invite son collègue maire Birame Ba de retirer ses propos ,nous ne sommes plus à une époque féodale où les gens ont besoin de résoudre leur problèmes par des armes ,posons les débats et discutons ,cherchons ensemble les vraies solutions nous fait savoir le maire de Thiamène Pass.

Le moins que l’on puisse dire la guerre de Troie n’aura pas lieu car les populations de la commune de Kamb qui soutenaient mordicus à l’installation d’une  ferme de 15 hectares dans leur commune  aujourd’hui ces dernières peuvent dormir en cause le maire de Thiamène Pass a fait marche arrière en délocalisant le site en question vers d’autres endroits dans sa commune.

Salla   Ndiaye   Linguère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère :Zahra Iyane Thiam finance  la mutuelle des éleveurs du Sénégal…

En tournée dans le département de Linguère le ministre de la micro finance et de l’économi…