Linguère :Les éleveurs du Sénégal en conclave à Dahra ,déplorent le trop plein de moutons venus du Mali,de la Mauritanie en cette Tabaski 2018.

Au vu de nombreux moutons invendus en cette Tabaski 2018,les éleveurs du pays se sont rencontrés ce week end à Dahra Djoloff pour déplorer le trop plein de moutons venus du Mali,de la Mauritanie qui justifie cette situation d’après les professionnnels du bétail.Selon l’ancien député Adama Sow l’ un des initiateurs de la mutuelle des éleveurs du Djoloff porte parole du jour,la rencontre des éleveurs du Sénégal dans le département de Linguère aura permis à ces derniers de remercier toutefois le Chef de l ‘Etat Macly Sall qui a eu au moins la reconnaissance en vers les éleveurs en décaissant une enveloppe finançière d’un milliard de nos francs au profit des éleveurs qui ont perdu des têtes à l’issue des pluies diluvienne  du 27 juin dernier.Seulement d’après Adama Sow l’opération  de recensement des bêtes perdues était  de courte durée du coup beaucoup d’éleveurs n’ont pas pu se bénéficier.Ainsi  fait,les éleveurs  du Sénégal  exigent un autre recensement afin que ceux qui n’avaient pas pu déclarer leur quota puissent le faire afin d’être pris en compte.

Egalement au cours de leur retrouvaille à Linguère terre d’élevage,les professionnels du bétail ont sollicité rencontrer le Président Macky Sall pour lui rappeler leurs difficultés auxquelles ils sont confrontés à en croire un célèbre éleveur l’opérateur économique Demba Nar Sow.Nous invitons au  Président de la république  de bien vérifier car tout ce qu’il donne comme retombée dans le secteur de l’élevage ,nous éleveurs, ne voyons rien et que nous savons que Macky Sall respecte bien ce secteur nous ont appris un bon nombre d’éleveurs retrouvés sur place .L’occasion a permis aux éleveurs  de demander un soutien auprès de Macky Sall et de sa ministre de l’élevage Aminata Mbengue Ndiaye en vue de redresser le secteur de l’ élevage devenu aujourd’hui agonisant.

Un autre point non moins important il s’agit de la suppression de l’émission « Bamtaré » qui parlait que des problèmes de l’élevage à la RTS,cela n’a pas du tout plu les éleveurs .En effet selon Adama Sow ,ils déplorent la suppression de cette émission à la RTS et exigent vaille que vaille la reprise de l’émission.

En somme la réunion des éleveurs du Sénégal dans le Djoloff justifie un climat d’entente ,de respect ,d’union  au sein de cette couche de la société émaillée par des difficultés nées du manque de soutien et de moyen .

Salla            Ndiaye                  Linguère

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.