Les éleveurs du  département de Linguère  ne sont pas contents de la manière dont les ressources du Ranch sont  bradées  au quotidien. A moins d’une semaine de la journée nationale de l’élevage,  ils élèvent  la voix pour dénoncer l’exploitation abusive dont le Ranch de Dolly fait l’objet. Chaque jour des camions remplis de bois mort ou charbon de bois quittent le Ranch  ou  ses environs en direction d’autres localités du pays .Et pourtant la coupe des arbres est interdite sur toute l’étendue du territoire  départementale de Linguère.

Les bûcherons ainsi que les charbonniers risquent d’anéantir le Ranch et ses environs si toutefois les autorités ne prennent pas garde. Malgré les efforts des agents de  la sous brigade des eaux et forêts de la zone,  le problème demeure entier  car ils ne peuvent pas couvrir le Ranch qui s’étend  sur une superficie de 87.500ha.  Vue l’étendue du Ranch, les coupeurs de bois réussissent à dribler les agents des eaux et forêts  qui n’ont  presque pas de moyens logistiques pour les traquer.

Chaque année des milliers et des milliers  d’hectares du tapis herbacé partent en fumée à cause de ce phénomène  qui remet en cause le projet du chef de l’état visant à réhabiliter le Ranch de DOLLY  avant 2015. Pas plus tard que l’année dernière,  dans la nuit du 28 janvier au premier février 2013,  plus de  06 grandes parcelles ont été emportées par les flammes et il a fallu 03 jours pour que les agents des Eaux et Forêts de Linguère  ne maîtrisent les feux.

Selon  Samba Sow  président du comité de défense des intérêts du Ranch, «  la vocation du Ranch de Dolly  c’est la promotion de l’élevage  et les autorités doivent prendre leurs responsabilités pour arrêter tous ceux qui détruisent actuellement le Ranch de Dolly ». Avant la date du   26 Novembre prochain  consacrée à la journée nationale de  l’élevage, les éleveurs rappellent au président de la république Macky Sall  ses engagements pris lors de sa  dernière rencontre avec les éleveurs au Ranch de Dolly,  notamment  la construction  de  forages pastoraux qui permettraient d’améliorer les conditions de vie des populations et du bétail, la  clôture  du  Ranch pour une meilleure sécurité  et  l’installation  de  parcs de vaccination pour la santé animale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Nécrologie : L’ancien ministre Bamba Ndiaye n’est plus (photos) !

Encore une perte pour le monde politico-religieux. L’ancien ministre chargé des affaire re…