La fin de matinée dominicale du 11 Juillet 2021 a été marquée au siège du GASCA par la déclaration de candidature de Maître Ousseynou KÂ à la Mairie de ladite localité. Celui-ci avait à ses côtés outre les représentants de tous les partis politiques et des populations toutes conditions confondues Monsieur Amadou NDIAYE, candidat déclaré à la présidence du Conseil Départemental de Linguère.
L’interlocuteur de la presse justifie sa candidature à la tête de la Collectivité Territoriale par plusieurs raisons. Il a commencé par souligner la population de Gassane démographiquement plus élevée que celles du chef-lieu de Département qu’est Linguère et de Barkédji son chef-lieu d’Arrondissement. Selon lui, le paradoxe est que la Commune a toujours souffert d’indigences en termes de services sociaux de base tels que les infrastructures sanitaires, scolaires, routières, sécuritaires avec manifestement un déficit d’éclairage public, sans compter l’absence totale d’initiative de promotion de l’emploi des jeunes. «Bref, Gassane est en train de souffrir de sa belle souffrance», s’est-il épanché avant de poursuivre son propos. Le directeur administratif de l’UCG de souligner ensuite dans sa déclaration le manque de rayonnement de la localité. Selon lui, Gassane est connu peu ou prou des concitoyens sénégalais. «Sous ce rapport, nous lançons la dynamique ‘’GASSANE CA KANAM’’ qui est un combat que nous allons mener avec les hommes et les femmes pour reconquérir le lustre d’antan de Gassane, réputé jadis et naguère comme cadre d’une existence humaine paisible et heureuse. Mon ambition est d’œuvrer à hisser Gassane au firmament des Collectivités Territoriales citées en exemple de développement et de bonne gouvernance territoriale», a-t-il poursuivi. Au sujet des ressources à mobiliser en perspective des élections, Me Ousseynou KÂ a salué l’engagement autour de sa personne aussi bien des gassanois résidents que ceux établis à la diaspora et à l’intérieur du pays. Selon lui, «Engagement ne peut être plus fort que non seulement de porter leur choix sur ma personne mais aussi et surtout d’accepter d’y investir toutes les ressources nécessaires jusqu’à l’atteinte de notre objectif commun de disposer des moyens légaux de nous autogérer». «C’est ainsi que dans un élan de générosité baptisé ‘’JAAYANTE’’, les gassanois vont rassembler toutes ces ressources. Quoi de plus idéal déjà dans une perspective de développement au sein d’une communauté?», a-t-il ajouté avant de poursuivre sa déclaration sur un tout autre registre.
Ainsi, à la question de savoir quel regard critique il porte sur l’assemblée territoriale actuelle, le candidat à la Mairie de Gassane d’évoquer que, pour lui, l’essentiel est devant ceux qui ont la volonté de mieux faire. Au sujet de la gouvernance vertueuse qu’il entend mettre en œuvre une fois porté à la tête de la Mairie, Me KÂ s’engage d’ores et déjà à se délester, durant tout son prochain mandat, de tous ses honoraires (300 000 FCFA/mois) au profit exclusif du mieux-être de la communauté. Aussi, ajoute-t-il dans le registre, «même le carburant destiné au fonctionnement du Cabinet municipal sera destiné au service de santé à des fins récurrentes d’interventions médicales délocalisées. Car, après tout je rends grâce à Dieu de pouvoir le faire». Il a réitéré la main tendue à toutes les gassanoises et à tous les gassanois sans exclusive dans la perspective de ces élections aux enjeux importants ayant déjà fini de transcender les clivages partisans. Il a enfin rappelé cette même main tendue au Maire Aly Ngouille NDIAYE dont l’attachement au Djolof est une célébrité.
Amidou Sidibé COUNDOUL, Linguère, pour lougawebmedias.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

COMMUNIQUE: COMMUNE DE DAHRA: ABDOULAYE TASSE NDIAYE prône la rupture et le leadership

Ma candidature à la mairie de Dahra s’inscrit tout naturellement dans la dynamique d…