LINGUÈRE: le conseil municipal a examiné et adopté 4 documents de gestion et d’investissements divers sur la ville

 La Salle de délibération de la Mairie de Linguère a abrité la matinée du samedi 28 avril 2018 un conseil municipal présidé par l’Adjoint au Maire El Hadji Ibrahima LÔ sous la supervision de l’Adjoint au Préfet Papa Ibrahima NDIAYE. Celui-ci avait en outre à ses côtés Monsieur Babacar NDIAYE alias Papisse représentant la Perception de Linguère et Papa Masseck SECK, Coordonateur du Forum Civil à Linguère.
Les 4 documents de gestion et d’investissement sur la ville que sont le virement de crédit, l’adoption du Plan Triennal d’Investissement (PTI), le Plan de Renforcement des Capacités et la Répartition des Fonds de Dotation et Fonds de Concours ont été examinés et adoptés les uns après les autres. Un motif de satisfaction pour l’Adjoint au Maire révélant d’emblée: «La totalité des 29 Conseillers Municipaux (de la majorité comme de l’opposition) sur les 46 que compte le Conseil Municipal ont discuté, amendé et adopté les quatre documents. C’est le lieu de les remercier tous, encore une fois de plus, en mon nom propre et au nom de Monsieur le Maire Aly Ngouille NDIAYE».
El Hadji Ibrahima LÔ est revenu sur le déroulement des différentes étapes du travail. D’abord, en ce qui concerne «spécifiquement le virement de crédit, il y a eu baisse de la ligne si bien qu’il a fallu procéder à des rééquilibrages internes au budget prévisionnel pour honorer certaines dépenses de la commande publique. Signalons que depuis 2014 que nous siégeons à la tête de la Municipalité de Linguère, c’est pour la deuxième fois que nous recourons au virement de crédit». «Pour ce qui est du PTI, notre Commune parmi les 123 ciblées du pays, par la grâce de la Banque Mondiale et de l’État du Sénégal, va être soutenue par le biais du Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal (PACASEN). Cependant l’ensemble de ces communes est assujetti à au moins 8 obligations pour être éligible au PACASEN. C’est ainsi que de 2018 à 2020, Linguère va s’astreindre à ses obligations pour se doter en infrastructures publiques et en œuvres d’intérêt et d’utilité d’ordre général.
Tout cela devra prendre en compte les volets environnemental, culturel, scolaire, sanitaire, etc. A cet effet, un PTI d’un montant de 1.193.327.000 FCFA a été proposé, discuté et adopté avec des échéanciers précis aux différentes activités de réalisation», a-t-il poursuivi. Quant au Plan de Renforcement des Capacités (PRC), l’Adjoint au Maire révèle encore: «la stratégie procède de la volonté de la Mairie d’outiller tous les protagonistes dans l’atteinte des finalités assignées à tous les programmes ainsi adoptés. A cet effet, 3.850.000 FCFA vont être dégagés pour boucler toutes les sessions de formation nécessaires». «Enfin, pour ce qui est de la répartition des fonds de dotation, le principe est simple.
En effet, il s’agit de répartir les fonds en provenance de l’État central. 65.000.000 FCFA en sont le montant. Le même que l’année budgétaire précédent. Pour les fonds de concours, l’an dernier nous avions reçu 21.000.000 FCFA contre 13.000.000 FCFA en 2018, soit une baisse de 8.000.000 FCFA. Là, nous n’avons fait que reconduire les lignes de 2017.
Là où il y a eu difficulté, c’est au niveau des fonds de concours qui ont baissé. Les 13.000.000 FCFA ainsi octroyés vont être investis dans l’adduction d’eau et dans la construction du marché Baari Balel de Linguère Coumba 2», a-t-il conclu.
Amidou Sidibé COUNDOUL, Linguère, pour (lougawebmedias.com

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.