Chefs de villages membres de la société civile, organisations  pastorales  et des représentants des maires de Thiamene Pass ,Thiargny,Kamb,Warkhokh ,Sagatta djoloff ,Déaly,Mboula Boulal  et Mbeuleukhé réunis  au sein de l’association Potital jolof ( qui signifie en langue pulaar unité) ont exprimé de vives voix leur indignation face « aux agissements inacceptables des agents de la firme Saoudienne Asiyla Gum Cumpany » contre les populations vivant à coté des champs d’accacia senegalensis  que la dite société exploite depuis plus d’une quinzaine d’années  dans les terres des communes précitées .Face à la prese locle  ldes éleveurs par la voix de leur porte parole  Mamadou Ba accusent  les agents de la société Asiyla Gum Cumpany d’ exercer  des agissements  sur eux et  qui ont pour noms  violence , brutalité, agression multiple contre les bergers et leurs troupeaux.Au debut  dans  les termes du contrat  il était convenu avec les collectivités locales  que les pâturages  dans les parcelles en question restaient accessibles aux bovins  et aux ovins  mais les agents de sécurité de la dite société pourchassent les animaux avec des véhicules  au risque de les blesser et s’il arrive qu’ ils en prennent quelques uns ils les transportent à Dahra  et les immobilisent dans un enclos aménagé à cet effet sous forme de fourrière renseigne Mr Ba . «  Pour récupérer  leurs animaux ,les propriétaires sont obligés de se déplacer jusqu’à Dahra et payer une amende que les agents de la société  eux-mêmes fixent en violation de la réglementation  en matière de fourrière » déplore Mamadou Ba  .Une fois  qu’il récupère ses animaux le propriétaire  est obligé de payer pour leur transport ce qui  n’est pas normal .Ainsi donc le collectif potital jolof dénonce  toutes les formes de violence exercées par les agents de sécurité  de Asiyla Gum sur  les éleveurs et leurs troupeaux .Il exige la libre circulation du bétail  dans les plantations en toute saison. –L’association potital jolof dénonce par ailleurs l’utilisation des enfants mineurs dans les plantations.

Le directeur général de Asiyla Gum Cumpany dément toute forme de brutalité des éleveurs et précise.

Le directeur général de la société Asiyla Gum Cumpany Ibrahima Ka  récuse les allégations de l’association potItal jolof liées à la brutalité des éleveurs « ce sont les éleveurs qui, sommés de sortir les animaux des plantations, menacent avec leur coupe-coupes les gardiens et les superviseurs.D’ailleurs ils ont eu à blesser plusieurs de nos agents dans les parcelles de Som, Boulal, Kamb et Sagatta.Le dernier en date est celui qui a été trouvé à 3h du matin dans les plantations de Sagatta »
Dans les plantations la société Asiyla ne fait pas travailler des mineurs et n’utilise jamais des produits chimiques  informe Mr Ka .S ‘agissant du  transport des animaux en divagation jusqu’au siege de la société à Dahra Ibrahima Ka de  révéler que c’est dû au fait que la plupart des  collectivités ne dispose pas d’enclos sécurisés pour la garde des animaux en divagation. Toujours selon lui  Asiyla après moult avertissements aux propriétaires des animaux en divagation dans ses plantations est obligé de recourir à cette pratique pour la réparation d’une façon symbolique du préjudice causé par les récalcitrants .Par rapport à l’accès aux plantations  Mr Ka  a fait savoir  que toutes les plantations d’Asiyla sont ouvertes aux animaux domestiques de Mai au début du mois de Décembre hormis les dromadaires grands déprédateurs des arbres d’acacia Sénégal. Pendant la période de récolte s’étalant de mi-décembre à mi-mai, aucun corps étranger n’est admis à l’intérieur des plantations. Toutefois, pendant la période de soudure, coïncidant à la raréfaction du pâturage dans les villages,Asiyla permet aux bovins et aux ovins d’avoir accès aux plantations, sous réserve du respect de la capacité de charge de plantations, pour la sauve garde du bétail pendant cette période difficile affirme t- il. Créée en 1999 au Senegal  Asiyla Gum Company  s’est principalement intéressée aux
reboisements en gommier (Acacia senegal) avec un double objectif : production de gomme arabique
et lutte contre la désertification. Dans le département de Linguère la société a des champs de plantation de gommier dans  09 communes

Doudou Thiane. Senvisions.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère :Khatali bat le macadam pour exiger de l’électricité.

Les habitants de Khatali une localité de l’arrondissement de Sagatta Djoloff  c’est dans l…