Les populations du département de Linguère ne savent plus à quel saint se vouer. En cause la forte canicule qui sévit en ce moment. Le thermomètre monte jusqu’à 45 degrés à l’ombre. Cette chaleur accablante accompagnée d’un vent poussiéreux ce jeudi avait même rendu difficile la visibilité dans tout le Djoloff.Des oiseaux qui meurent de soif, des personnes du troisième âge très fatiguéés,le ralentissement des activités au niveau des ateliers de travail tel est le décor noté à cause de cette chaleur infernale dans le département de Linguère.

Comme l’adage le dit le malheur des uns faisant le bonheur des autres ; les vendeurs d’eau se frottent les mains avec la hausse du prix de la barre de glace et des sachets d’eau fraîche dans des zones rurales avec l’unité  vendue à 275f et 25 f alors qu’en temps normal la barre de glace s’échangeait contre 100f dans ces mêmes milieux ruraux. D’ailleurs dans ces localités rurales il n’existe pas de glace ; ici les canaris constituent l’unique lieu de refuge pour se rafraîchir et se désaltérer.

Selons nos sources recoupées une personne aurait trouvé la mort à Dahra un dimanche au foirail à cause de la chaleur. Quotidiennement c’est une véritable course contre la mort pour les populations qui se lèvent très tôt avant que le soleil ne se lève dans le but d’éviter ses rayons cuisants.

Salla Ndiaye,correspondant permanent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Louga/Forces Armées Nationales: Le camp militaire de Louga baptisé Général Coumba Diouf NIANG alias NIANG Coumba

Le camp militaire en construction dans le site intercommunal Louga/Nguidilé vient d’être p…