Linguère : La députée Aniyeu Mbengue en guerre contre les mariages précoces.

Les mariages précoces continuent de plomber l’éducation dans le département de Linguère .Le taux d’abandon constaté chez les filles prend de l’ampleur et amène les autorités scolaires et politiques à hausser le ton .Chaque année beaucoup de filles quittent l’école pour le mariage avant la fin du cycle élémentaire .Ce constat très amère ne laisse pas indifférent l’honorable député Aniyeu Mbengue qui a décidé de combattre ce phénomène.

Pour faire face à ce fléau la parlementaire s’est engagée à dérouler un programme de sensibilisation pour inviter les familles à tourner définitivement le dos à ce problème qui a fini de mettre à genoux l’éduction des filles au Djoloff .Elle va initier des n causeries et des visites de courtoisie auprès des autorités religieuses pour les informer de l’impact négatif de ce fléau . Elle a demandé solennellement aux parents de renoncer à cette vieille pratique qui compromet l’avenir des filles « j’invite les parents à laisser les filles continuer leurs études pour permettre à ces dernières de se mettre sur la rampe de l’émergence ».

La responsable aperiste de Dahra a invité la Scolarisation des filles (SCOFI) , l’IEF de Linguère et les partenaires sociaux à prendre leurs responsabilités pour faire reculer ce phénomène .Pour elle les familles qui persistent dans cette pratique s’exposent à des sanctions « la loi interdit formellement les mariages précoces j’appelle les acteurs de l’éducation à dénoncer toute personne qui s’évertuerait à faire cette infraction ».

La parlementaire était la marraine de la finale de génie en herbe qui mettait aux prises l’école élémentaire Magatte Ndiaye à celle de Ndiambor .Elle a offert beaucoup de cadeaux à l’équipe vainqueur l’école Ndiambor et des lots de consolation à l’équipe vaincue Magatte Ndiaye.

Doudou Thiane Senvisions.com

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.