Les autorités administratives et locales de l’arrondissement de Barkédji, n’ont plus la quiétude. La plupart des gens de leur localité, surtout la jeunesse consomme abusivement le parfum’’ Boul Falé’’ à la place de l’alcool. Cette pratique honteuse, est souvent la cause des coups et blessures. ’’Je dois reconnaître que depuis quelques temps, il y a une accalmie par rapport à ce problème-là, de consommation de ‘’Boul Falé’’. Ce n’est même pas de l’alcool mais du parfum tout simplement. C’est grâce à l’intervention du commandant de la brigade de Linguère, en l’occurrence Abdoulaye Ndiaye, de l’escadron de surveillance et du sous-préfet, Amadou Wagué, que ce phénomène prend du recul. Ils faisaient des descentes périodiques tous les jeudis ; ce qui avait dissuadé un certain nombre de jeunes, qui s’adonnait à ces pratiques-là’’ dit-il

Selon Adramé Sow, le président de la communauté rurale de Barkédji, ce problème va bientôt être derrière eux, dans la mesure où tout dernièrement, ils ont reçu le commandant Ndiaye et son chef hiérarchique, avec le sous-préfet, ils ont tenu une séance de travail, pour trouver un local qui serait susceptible d’accueillir, un certain nombre d’éléments de la gendarmerie de Linguère.

‘’En tant que collectivités locales, en tant que parents, nous avons sensibiliser toutes les familles, il ne faudrait pas que ce fléau et porte atteinte à nos enfants’ ’lance-t-il

Masse Ndiaye, correspondant permanent à Linguère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Mbeuleukhé : La ziarra Thierno Baila prévue du 2 au 3 novembre