Linguère : Kalossy crie sa soif et réclame de l’électricité

Kalossy, un village très assoiffé, est situé dans la Commune de Yang-Yang. Là, outre les difficultés à s’approvisionner quotidiennement en eau, les populations  ont grandement besoin d’énergie. Les 1.000 âmes et le cheptel constitué de 11.000 têtes qui y vivent triment dans la soif autour d’une seule adduction depuis Mbeuleukhé, distant de 6 km. La pression de cette eau courante baisse dans la période allant du mois d’avril à la fin de l’hivernage. Ainsi, ils (les habitants) se contentent d’un rationnement quotidien en eau de 3 heures (4h-7h).
Pour venir à bout de cette situation alarmante, les populations recourent à un puits profond de 45m, ou se rendent à Yang-Yang (5 km) ou encore à Amali (8 km). Le Président du Comité villageois, Daouda Lèye, pense que ce déplacement du troupeau est synonyme de pertes énormes en chevaux  et vaches.
Monsieur Lèye se désole de la non-électrification de son village natal, qui est à cheval sur deux Communes électrifiées : Mbeuleukhé et Yang-Yang.
Seneweb

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.