Linguère : Fatou Bintou Diop et Coumba Diaw s’érigent en boucliers contre la division des femmes du département et envoient tous les réseaux des femmes pour l’émergence du Djoloff déjà installés à la poubelle.

Elles sont pourtant toutes préoccupées par l’émergence du Djoloff. Mais, paradoxalement, elles ne s’entendent pas pour autant sur les voies et moyens pour l’aboutissement à cet ambitieux projet de développement local. Ainsi pour le réseau des femmes pour l’émergence du Djoloff, ces dernières se regardent en chien de faïence.

Pour preuve, Coumba Imam Ka et Mingué Lam ont parallèlement déjà installé leur réseau des femmes qui ne fait pas l’unanimité chez la gente féminine de Linguère.

C’est ainsi, aussitôt l’installation des deux comités, la mairesse de Sagatta Djoloff, Coumba Diaw et la 1ere vice-présidente du conseil départemental, Fatou Bintou Diop sont vite montées au créneau pour recadrer ces initiatrices des réseaux parallèles.

Dans une note parvenue à la rédaction de Djoloffactu.com, signée conjointement, ces dernières dénoncent avec la dernière énergie l’attitude de Mingué Lam et de Coumba Imam Ka qui disent-elles « ont bouleversé l’entente, la cohésion, la solidarité, jadis, tant enviées aux femmes de Linguère pour, en lieu et place créer la division au sein du département de Linguère afin de mieux régner ».

Poursuivant, Coumba Diaw et Fatou Bintou Diop indiquent toujours dans ce communiqué qu’il n’existe nullement une structure reconnue officiellement et qui fédère les femmes du département de Linguère. Ainsi, pour rassurer leurs paires, elles les invitent à rester sereines car tous les réseaux déjà mis sur pied ne sont que peine perdue et n’engagent qu’une infime minorité des femmes.

Toutes deux responsables de l’alliance pour la république ajoutent que le moment venu, toutes les femmes du département et de toute obédience confondue seront informées pour assister à l’assemblée générale élective du réseau des femmes pour l’émergence du Djoloff.

Pour finir, la mairesse et la 1ere vice-présidente du conseil départemental ont invité toutes les femmes du Djolloff à s’unir autour de l’essentiel pour assurer l’émergence tant souhaitée.

Ndéye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.