Linguère : Djibo KA sur les transhumances politiques « Il faut voter une loi organique à l’assemblée nationale pour stopper ce phénomène »

Parlant de la transhumance tout azimut constaté dans le champ politique, le secrétaire général de l’URD Djibo Leyti KA ne s’est pas allé du dos de la cuillère.

Venu présider une rencontre à Dahra pour préparer les élections législatives prochaines, le rénovateur en chef a montré son désaccord par rapport aux mouvements des politiciens à chaque fin de régime. « Je suis foncièrement contre la transhumance politique car elle affaiblit la  démocratie. » arguera t-il face à ses militants. Pour Djibo KA la loi qui stipule qu’un député qui démissionne de son parti perd son mandat n’est pas suffisant. Il est allé beaucoup plus loin « il faut voter une loi organique  à l’assemblée nationale pour verrouiller la transhumance, c’est une tare pour la conscience citoyenne.»
A propos des audits qui défraient la chronique depuis la chute de Me Wade, le leader de l’URD soutient que le nouveau président est obligé de le faire pour stabiliser le pays. « On doit auditer la gestion de 2000 2012 pour situer les degrés de responsabilités afin de prendre des mesures nécessaires mais je ne suis d’avis qu’on mette tout le monde dans un même sac »  précisa t-il.
Le patron de l’URD a terminé par informer sa base sur le choix des candidats investis dans le département de Linguère lors des joutes électorales du 1er Juillet prochain. Il s’agit de Gory Ba le PCR de Mboula tête de liste départementale, suivi de Coumba Diaw. Rokhy Ka et Baba Mangane désignés suppléants.
Djibo KA a avoué  que le choix n’était pas du tout facile mais il a réussi à limiter les dégâts car les hommes et les femmes choisis se sont distingués de par leur travail au sein du parti. Djibo Ka met en garde ses adversaires politiques « l’URD est de retour dans le Djolof après un

Mamadou Mangane, correspondant a Linguere

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.