Linguère : Dix ans d’emprisonnement requis contre A. P. pour viol sur une mineure de 14 ans

L’affaire du viol sur une mineure et déficiente mentale a été appelée hier à la barre du tribunal régional de Louga en audience correctionnelle. En effet, le tailleur A. Poumane, habitant le quartier des abattoirs à Linguère a été accusé d’avoir violé une mineure de 14 ans et déficiente mentale de surcroît.
Née en 2000, la victime K.T âgée seulement de 14ans a été entrainée selon elle par son présumé bourreau dans sa chambre pour abuser d’elle. Les faits remontent au dimanche 26 octobre 2014 à 15heures Le présumé violeur a profité de l’absence de la grand-mère de la déficiente mentale partie à Guénene un village distant de 2 Km de Linguère pour entretenir une relation sexuelle avec K.T. Ce n’est que le lendemain que les parents de la fille ont constaté que la victime marchait difficilement. Interrogée sur son état de santé, K.T n’a pas voulu lâcher le morceau. C’est ainsi qu’elle a été conduite à l’hôpital Magatte Lô où un gynécologue a pu déceler une pénétration sexuelle. Lorsqu’elle a été interrogée cette fois ci avec l’aide du personnel soignant la victime a finalement avoué qu’elle a été abusée sexuellement par A. Poumane un tailleur âgé de 45 ans habitant le même quartier qu’elle. Munis d’un certificat médical les parents de la victime ont porté plainte contre le mis en cause et la gendarmerie de Linguère a procédé à son arrestation.
Hier à la barre, la victime a été constante dans ses déclarations préliminaires « c’est lui qui a enlevé mon pagne avant de m’obliger à entretenir avec lui une relation sexuelle et après il m’a menacé de ne rien dire à personne. ».  Quant à la victime, elle a clairement décrit l’emplacement du lit et le matériel  qui se trouvait dans la chambre de son bourreau. Ce qui correspond à l’enquête menée par les gendarmes de Linguère. Le présumé violeur a pour sa part nié les faits qui lui sont reprochés. Il soutient mordicus qu’il n’a pas couché avec la fille Malgré ses allégations le procureur a requis 10 ans ferme contre lui. Le jugement sera rendu le 03juin prochain en attendant Aly Poumane continue de croupir à la maison d’arrêt et de correction de Louga.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.