Linguère : des habitants saluent l’élan de solidarité en faveur des sinistrés

Des habitants de la vile Linguère (nord) interrogés par l’APS lundi ont salué l’élan de solidarité en faveur des sinistrées, suite aux inondations et invité les autorités à veiller au bon usage de ces moyens.
‘’Cet élan de solidarité est apprécier sa juste valeur. Il faut savoir que les religions révélées recommandent la solidarité et que dans ces moments douloureux, il est recommandé une solidarité nationale’’, selon Oumar Lécor, conseiller à la mairie de Linguère.


‘’Les gens ont besoin de l’aide, parce que l’Etat ne peut pas tout faire. Il faut mettre la main à la poche pour aider les sinistrés. En tant que Sénégalais et musulman, je ne peux que me réjouir de cet acte’’, a-t-il ajouté.

Pour Anne Marième Diack ‘’la somme d’argent déboursée par la municipalité est une mesure de solidarité en faveur des sinistrés’’.

Selon elle, ‘’c’est une très bonne chose que la mairie de Linguère, malgré ses faibles moyens, a pu débloquer une somme 500 mille francs pour aider les sinistrés’’.

Elle a plaidé pour que ‘’ces aides mobilisées par la mairie soient remises aux destinataires’’.

Pour sa part, Kalidou Massina salue ‘’ce geste de solidarité’’ et appelle les autorités à ‘’remettre’’ ces dons aux ayants-droit.

Pour Abdoulaye Guèye, ‘’tout bon citoyen et bon croyant a un devoir de solidarité à accomplir en cas de besoin suite à une catastrophe’’.

‘’C’est est un devoir religieux d’aider son prochain qui est dans le besoin. Un croyant qui a les possibilités d’aider et laisse son voisin dans la misère n’est pas considéré comme un bon croyant’’, a-t-il dit.

‘’Nous sommes dans une même aire géographique et nous respectons les mêmes idéaux. Donc nous devons venir en aide aux sinistrés, que ce soit pendant une catastrophe naturelle ou autre. Normalement l’Islam prévoit cette caisse (de solidarité) dénommée (Baytil maal)'', a poursuivi M. Guéye.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.