Linguère :Cheptel décimé,les  éleveurs  exigent un autre recensement pour une prise en charge effective  des sinistrés.

L’annonce d’un milliard de francs CFA à octroyer aux éleveurs touchés par les intempéries issues des  pluies diluvienne du  mercredi 27 juin dernier  n’ a pas laissé indifférent  des  professionnels du bétail dans le département de Linguère.En effet si certains éleveurs  avaient déclaré leur quota perdu ,d’autres qui n’en avaient pas fait invitent le gouvernement du Sénégal à programmer de nouveau un autre recensement  pour que chaque éleveur  concerné de donner le nombre de bêtes perdues lors de ces fortes  pluies.Pour le  maire de Mboula Gory Bâ, l’Etat doit  ouvrir encore des listes pour enregistrer des cas non signalés bien avant  la promesse d’un milliard de  Francs CfA au profit des éleveurs touchés.Et Gory Bâ de dire que c’est une catastrophe économique qui est venue tomber sur le dos des éleveurs du pays.En fait  il est nécessaire pour ne pas dire obligatoire afin que les autorités de tutelle s’attèlent à tenir compte l’ensemble des  propriétaires  du  bétail  concerné pour éviter la  grogne de la part de certains éleveurs non concernés  diront un des  leurs.

L’Etat est parti vite en besogne selon certains éleveurs de la place,il aura fallu patienter ,continuer à faire les recensements au moins une vingtaine de jours voire un mois ce qui permettrait de tenir en compte l’ensemble des éleveurs touchés ont –ils poursuivi.

Dans tous les cas si l’Etat ne refait pas un recensement ,le milliard accordé aux éleveurs  après les fortes pluies pourrait semer la division entre ces derniers dans le département de  Linguère zone par essence éleveur.Toutefois des éleveurs retrouvés sur place invitent l’Etat à conserver la même enveloppe(01 milliard de Fcfa) ou plus au cas où il a refait le recensement.

Salla          Ndiaye                                          Linguère

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.