La campagne arachidiere démarrée à peine un mois,les paysans du département de Linguère se désolent car jusqu’ici aucun point de collecte n’est signalé dans la localité.Selon Mor Ndiaye Boustane président du syndicat Japandoo qui regroupe les paysans,les éleveurs et les pêcheurs du département de Linguère,que des regrets sont notés du côté des paysans dans le Djoloff .En effet, jusque là,pas de points de collecte et ce sur tout le territoire départemental de Linguere.Face à cette situation,les producteurs ont presque vendu leurs graines dans le marché noir à des prix plus élevés que celui fixé par le gouvernement (250f( le kg d’arachides .Du coup ,par l’intermédiaire de leur président,les paysans du département de Linguère soutiennent que l’Etat pourrait au moins élever le prix jusqu’à 300f gage d’encourager les producteurs à patienter jusqu’au démarrage de la campagne arachidiere.D’apres Mor  Ndiaye Boustane ,en attendant le démarrage des points de collecte,des paysans vendent leurs graines à Touba à des prix plus importants que celui fixé par le gouvernement .A Touba comme dans bon nombre de milieux ,les paysans vendent leurs produits à 300 f ou plus le prix du kilogramme d’arachide nous apprend Mor Ndiaye Boustane.Parlant des chinois ,le patron du syndicat Japandoo invite l’Etat du Sénégal à laisser ces derniers à acheter les graines afin que les paysans aient des bénéfices d’après hivernage.
Le moins que l’on puisse dire les paysans du département de Linguère zone par essence agricole ne sont pas satisfaits du prix du kg d’arachides fixé par l’État,mieux après un mois du démarrage de la dite campagne, jusqu’à présent aucun point de collecte n’est signalé dans la localité.Samba khary Ndiaye Linguere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Touba – Babacar Ibra Mar, Sous Préfet de Ndame: « le Khalif Général qui va ser faire vacciner lors… »