Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur le Président de la République sénégalaise (par Alioune NDIAYE D24TV)

Monsieur le Président de la République, je pense qu’il est nécessaire de mettre certaines choses sur la place publique. Elles y sont déjà, donc je répète. Répétons, non pas pour vous apprendre la situation politico sociale en Italie mais pour me joindre à la longue liste des émigrés indignés qui continuent de vous faire confiance et sont déterminés à vous accompagner

Sans doute, je n’ignore pas que vous avez reçu de nombreux courriers, vous avez été interpellé pour la diaspora, plusieurs fois pour l’Italie, ce sujet permanant et brûlant qui gangrène aussi bien la diplomatie que les services consulaires de notre pays.

Monsieur le Président de la République, l’Italie est un grand obstacle. Elle nous bloque. La diplomatie sénégalaise et ses services consulaires méritent plus. Je refuse de croire et de comprendre Monsieur le Président que vous êtes derrière ce sabordage. Vous qui avez investi tant sur les ressources humaines de votre parti que sur les ressources matériel du contribuable sénégalais pour apporter des solutions aux questions relatives au vécu quotidien de vos compatriotes vivants à l’étranger. Vous qui soutenez par votre politique et par votre vision, la diaspora toute entière dans ses activités économiques et sociales.

A Milan, vous avez installé monsieur le président, nommé, promu et imposé des militants qui marchent en marge des règles administratives. Grâce à votre pouvoir de nommer des personnes de votre confiance, vous avez installé à Milan des militants de la première heure qui n’arrivent dans leurs bureaux qu’après l’heure.

Des militants qui étouffent votre vision Monsieur le Président de la République. Avec ce rythme qui n’a pas varié depuis quatre belles années, vos frères et sœurs d’Italie ne rendent service ni à votre parti ni aux sénégalais qui vous ont fait confiance et qui continuent à vous soutenir malgré tout.

Je sais que vous n’avez pas le temps des détails mais ces détails sont des priorités pour nous les émigrés au service de qui ces « fonctionnaires » seraient nommés. Vous vous rappelez de la fermeture des bureaux consulaires un lundi de 2014 près un meeting bien mérité du dimanche précédant ? Certainement non. Ce sont des futilités que les échos n’osent pas murmurer dans les couloirs du palais. Non. Certainement non Monsieur le Président.

Avez vous souvenance qu’ à Milan, même si un fonctionnaire célèbre la naissance de son enfant, le consulat est temporairement fermé quand d’autres mineurs et leurs parents font des centaines de kilomètres dans le froid glaciale attendant que les militants reviennent ouvrir l’institution ? Non, vous n’êtes pas au courant Monsieur le Président. Vous ne pouvez pas fermer les yeux et vous bouchez les oreilles face à cette situation. Vous ne pouvez pas nous tourner le dos, nous avons encore besoin de VOTRE soutien à Milan. Ne nous abandonnez pas
Ne lâchez pas l’Italie de peur d’être assailli par des porteurs de projets de réorganisation d’une DSE dont tout le monde veut en être le MAITRE.
L’organisation administrative et pratique au niveau du consulat général du Sénégal est un véritable problème. Son Excellence Madame le Consul Général n’administre plus ses subalternes qui refusent de lui obéir. Elle est obligée de faire recours à de gros bras et à des pratiques non orthodoxes pour faire passer ses directives. Le personnel composé dans sa majorité par des militants armés, ne voit qu’une sœur de parti « devenue Consul Général «par méprise »
Il est, par conséquent nécessaire et vital Monsieur le Président que vous mettiez de l’ordre à Milan. Pourquoi ces perdants éternels du nord doivent vous faire aussi perdre le sud ? N’ayez pas peur Monsieur le Président de reper-dre des élections en Italie.

D’ailleurs depuis votre accession à la magistrature suprême, vous n’avez plus gagné dans ce pays donc vous ne pouvez pas perdre ce que vous ne possédez pas. Ne regrettez pas vos investissements non plus excellence Monsieur le Président, vous qui avez tout donné, tous les honneurs à la diaspora, n’ayez pas de crainte au point de nous abandonner de bouder l’Italie jusqu’à vouloir renoncer aux voyages officiels à cause de vos frères « indisciplinés » et « désorganisés » qui vous prennent en otages dans les hôtels de Rome et de Milan.
Votre prochaine victoire en Italie sera celle de mettre de l’ordre à Milan région où vous avez investi le plus en Europe et dans la diaspora.

N’en déplaise aux pourfendeurs, vous avez par votre vision donné à la diaspora une possibilité de se gérer et de se prendre en charge.
Cette animosité qui freine vos efforts consentis dans les activités du consulat ne présage rien de bon.
PARDONNEZ moi pour le ton et les mots.

Ayant confiance en votre sens élevé de vouloir propulser le Sénégal aux rangs des pays émergents, je vous prie d’agréer Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération et toute ma gratitude.

Alioune NDIAYE
D24TV

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.