France : L’empoignade Leila Aichi vs Bariza Khiari, le feuilleton lĂ©gislatif prĂ©-estival 2017

Qui l’eut cru ! Le dĂ©barquement de LeĂŻla AĂŻchi de la liste des candidats de « La RĂ©publique En Marche » (LREM) pour les prochaines lĂ©gislatives se transforme en règlement de compte avec une autre SĂ©natrice de Paris Ă  savoir Bariza Khiari.
Ce duel entre les deux SĂ©natrices parisiennes, toutes deux Françaises d’origine algĂ©rienne, constituera, Ă  ne point en douter, le feuilleton le plus suivi par la communautĂ© algĂ©rienne de France.
En effet, dans un entretien avec une journaliste du site « atlasinfo.fr », publiĂ© le 18 mai 2017 sous le titre  » Exclusif- Leila Aichi accuse Bariza Khiari d’être derrière la cabale contre elle « , l’ex-candidate du LREM pour la 9ème circonscription des Français Ă  l’Ă©tranger rend responsable Bariza Khiari de ses derniers dĂ©boires politiques, allant mĂŞme Ă  l’accuser de rĂ©genter une campagne contre sa personne dans le cadre d’une lutte de pouvoir politique et d’influence.
Pis, LeĂŻla AĂŻchi affirme dans cet entretien et je cite  » François Bayrou a soutenu Macron qui Ă©tait en grande faiblesse dans les intentions de vote (….) et que contrairement Ă  ce qui a Ă©tĂ© dit, il y eu un deal entre Macron et Bayrou pour des circonscriptions dont celle de la 9ème qui m’a Ă©tĂ© dealĂ©e tout de suite »
Une insulte directe au PrĂ©sident de la RĂ©publique Française et au patron du MoDem qu’elle a odieusement comparĂ© Ă  un vendeur et Ă  un acheteur de « Souk Al Fellah » d’Algerie en train de nĂ©gocier la vente d’un produit.
Face Ă  cette insulte faite au PrĂ©sident de la RĂ©publique française et Ă  Bayrou, deux personnalitĂ©s respectueuses des usages politiques, et de l’accusation sans fondement dont elle a Ă©tĂ© l’objet par LeĂŻla AĂŻchi, il faudra s’attendre Ă  une forte rĂ©action de Madame Khiari, figure respectĂ©e du microcosme politique français, de gauche comme de droite, et soutien de la première heure Ă  Emmanuel Macron.
Ce duel Bariza-Aïchi fera, à ne point en douter, la une des médias français et internationaux, exploser les réseaux sociaux et renvoyer en second plan les télé-feuilletons diffusés en Algérie et ailleurs durant la période pré-estivale.
Farid Mnebhi.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.