Finalement les Mackysards du deuxième tour de la présidentielle ont atteint leur but. Le Candidat WADE et toute sa Wadésie ont été déboulonnés sans péril par un peuple qui a fini de prouver ainsi son aversion pour la politique gangstériste du candidat des Fal 2012.

Aujourd’hui le paysage politique sénégalais ressemble à un vaste champ de ruine, enclenché qu’il est dans une nouvelle bataille électorale alors que les plaies des vaincus comme celles des vainqueurs du reste, ne se sont pas refermées.  Que de partis éclatés, de coalitions dans le désordre et la tourmente depuis que Macky et sa coalition ont mis la main sur le contrôle de l’exécutif ! Rien n’y personne n’échappe à cette effervescence où, seule compte la règle de la survie politique. Les quelques professionnels de la transhumance politique ne savent plus vers quelle prairies se tourner après les coups de semonces entendus ça et là pour dénigrer ce comportement et indiquer la voie du NTS chère aux « Y’en à marristes ». Désormais tous les palabres tournent autour des élections législatives du 1er juillet 2012 prochain et les listes de partis ou coalitions de partis ont toutes fini d’être déposées. On notera dans la confection de la plupart de ces listes, des positionnements qui ne sont rien d’autre que la rançon des alliances politiques de survie, et bien des investis sur ces mêmes listes ne le sont en réalité que grâce à des arrangements politiques au détriment du peuple qui a beaucoup de mal à y voir clair. Il est donc de salubrité publique de donner des indications objectives sur les meilleures pistes de choix pour les joutes électorales à venir. En dehors de toute considération partisane, il faudra que les électeurs sénégalais se souviennent qu’ils vont choisir leurs représentants à l’assemblée nationale et que ceux là auront la terrible mission de défendre le peuple contre son gouvernement. Si cette contre balance de pouvoir ne se fait pas, il va de soi qu’on retournera dans une démocratie sans partage des pouvoirs qui a failli être fatal à ce pays et qui nous a tous obligé à nous impliquer dans la bataille pour défaire Wade et son régime. Les configurations nouvelles permettent sans doute d’arriver cette fois, plus jamais dans le passé, à réussir une assemblée légifér ante, libre et démocratique, qui aura tout loisir de statuer en mettant en avant l’éthique et la responsabilité dans les orientations politiques dans ce Pays. Le magma annoncé d’une déferlante Benno Bokk Yakaar semble jouer contre cette dynamique car il annonce une fusion d’éléments politiques hétéroclites, et des formes de quitus de transhumance pour garder une position de pouvoir. A contrario, ce peuple pourrait s’appuyer sur les listes à forte propension citoyenne et se baser sur quelques principes de citizen recognition quand c’est possible, pour parfaire son choix de liste au moment décisif. Sous cet angle, ceux qui n’ont pas rendu services au peuple ne seraient pas à reconduire, et ceux qui se mettent à vouloir recommencer une prise en main d’un pouvoir absolu sont aussi à déconseiller. La crédibilité dans cet exercice reste de soutenir et de réunir dans notre parlement l’élite politique des justes qui est bien représentée dans la foison des 24 listes déposées. Ceux là ont en contrepartie le devoir de se rendre visibles et reconnaissables par le peuple légitime et souverain. Vive le Sénégal !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

MBEULEUKHÉ:ALIOU DIA OFFRE 15 TONNES RIZ À SA POPULATION.