Le Sénégal : un modèle de démocratie en Afrique et dans le monde (Par Mor Mbathio NDIAYE)

Le Sénégal est toujours un modèle de démocratie dans le monde. De par son rayonnement diplomatique, le Sénégal bien vrai que c’est un petit pays de par sa superficie géographique mais grand de par sa diplomatie du  fait qu’il occupe une place très importante dans le concert des nations.

Celà se justifie de par sa position géostratégique dans la sous-région à travers les grands rôles de facilitateur et de sapeur-pompier à jouer notamment aux différentes crises sociales, politiques et religieuses mais aussi à la bonne transparence des élections qui se passent dans ce  pays aux yeux de la communauté internationale.

Donc, notre pays n’a rien à envier aux autres pays car il a atteint son niveau de maturité de démocratie ce qui le propulse au-devant de la scène internationale. Cette marque de confiance et de stabilité socio politico et religieuse dont le Sénégal a toujours incarné a fait que les grands chefs d’état du monde ont visité notre pays et que le Sénégal  en a profité pour signer des accords bilatérales entre ses différents chefs d’états.

Sur ce plan, aujourd’hui le Sénégal est convoité par les grandes puissances du monde  du fait des ressources très importantes  en miniers et en  énergétiques car notre pays a fait des découvertes très  importantes en gaz et en pétrole. Ces découvertes ont un impact positif dans l’économie Sénégalaise ce qui va entraîner un développement rapide dans l’avenir.

Ces ressources pétrolières et gazières vont permettre à l’économie sénégalaise d’être compétitif sur le marché mondial mais aussi attirent un grand nombre d’investisseur à venir s’implanter dans notre pays. A celà s’ajoute  la création de l’emploi et de réduction de la pauvreté.

Mais cependant, on a tendance à dire que l’or noir est souvent source de conflit car beaucoup de pays Africains dont le pétrole est exploité s ‘engouffrent dans une situation de crise. De ce fait, Ces populations n’arrivent pas en bénéficier de ses ressources à –t-elle enseigne que les denrées de premières nécessités coûtent excessivement chers.

A ce niveau, l’état du Sénégal a pris les devant pour parer à une telle éventualité d’autant plus que le Président de la République à réuni tous les acteurs impliqués dans le COS (Comité d’Orientation et Stratégique) pétro-gaz dans le cadre de l’échange et de partage pour une gestion durable.

Cette gestion des ressources entre dans le cadre de la bonne gouvernance tel que s’inscrit dans le PSE (Plan Sénégal Emergent). Cette modèle de démocratie aussi  est un miroir pour nos  institutions d’autant plus que l’indépendance et la bonne gouvernance rendent nos institutions fortes et durables  comme aimerait à le dire le Président des Etats-Unis  Barack Obama  lors de ses visites officielles en Afrique, il disait au GHANA« On n’a pas besoin des hommes forts mais des institutions fortes ».

Les différentes élections qui se sont passées ont aussi justifié la démocratie Sénégalaise car depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, il ya toujours  des élections apaisées. Même si l’opposition parfois  a tendance à contester  la  véridique des urnes ou le processus électoral, on met toujours  en devant l’intérêt des sénégalais.  Et que les liens socio-politico et religieuses qui unissent les Sénégalais ne se trouvent dans aucun pays et que nous en réjouissons. A coté des politiques, il ya aussi le religieux qui jouent un rôle déterminant pour la cohésion sociale et la stabilité de la paix au Sénégal et dans la sous-région.

Si nous remontons en 2000 où le Sénégal a connu sa première alternance, le Président Abdou DIOUF a  encore solidifier la maturité de la démocratie Sénégalaise en appelant au téléphone le Président  Abdoulaye WADE pour accepter sa défaite avant même la proclamation des résultats. Cette grandeur d’homme d’état a fait de lui un homme exemplaire aux yeux des sénégalais mais aussi à honorer la République Sénégalaise à travers le monde. Ce qui lui a value le poste de Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF) tout juste après les élections.

Cette deuxième alternance sous l’ère  du Président Macky SALL montre la voix à suivre à nos dirigeant que le peuple est uni et indivisible. Tout le monde pensait que le futur Président Sénégalais marcherait sur des cadavres pour accéder au palais tellement le pays était en ébullition à l’époque mais finalement les urnes ont parlé et à porter son excellence Le Président Macky SALL à la tête de ce pays.

Tout compte fait, le Sénégal est toujours en avant sur le plan de la démocratie car on préfère parler les urnes plutôt que de faire vibrer les armes.

Mor Mbathio NDIAYE

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.