Le Premier ministre Abdoul Mbaye en visite dans le Djoloff, Les populations étalent une batterie de doléances

e Premier ministre Abdoul Mbaye, en compagnie des ministres de l’élevage, de l’environnement et du développement durable et de l’enfance, de la famille et de l’entreprenariat féminin, a été l’hôte des populations du département de Linguère, ce week end. Abdoul Mbaye était venu représenter son Excellence le président de la République Macky Sall à la cérémonie de lancement officiel de la campagne nationale de lutte contre les feux de brousse. La cérémonie avait pour cadre la brousse du village de Gouloum, dans l’arrondissement de Yang Yang, sous la houlette de Isma Sarr, un natif de Gouloum. A l’occasion, le président des èleveurs « Gallé aynabé »de la région de Louga, Kelly Sadio Ka, avancera que ses collègues PCR de Linguère demandent des véhicules à l’Etat, puisqu’ils n’ont plus de moyens de locomotion. D’ailleurs, les éleveurs de Linguère n’ont pas manqué de soulever, entre autres problèmes, le manque d’eau, sollicitant la création de plusieurs forages, la mise en place de pistes de production, de pare-feux, l’électrification rurale, l’octroi d’aliments de bétail.
Abdoul Mbaye, se dira très satisfait de l’accueil exceptionnel des populations locales, déclarant que Louga, zone d’élevage, occupe une place essentielle dans la préservation de notre système national de production animale. Aussi, a-t-il exhorté les populations à bien préserver ce capital inestimable, d’autant qu’annuellement, 700000 ha de forêts sont brûlés, entrainant la destruction de pâturages, de récoltes, de la faune sauvage et parfois même, mort d’homme. Selon le chef du gouvernement sénégalais, les comités villageois de lutte contre les feux de brousse seront renforcés et davantage sensibilisés, mieux organisés, en vue d’un véritable organe de veille. L’Etat va accompagner les pasteurs et agropasteurs, dans la lutte contre les feux de brousse, en les dotant de motofaucheuses, fourches. A ce titre, 31 motofaucheuses ont été distribuées, à l’issue de la cérémonie. Dans une opération de sauvegarde de bétail, l’Etat a dépensé près de quatre milliards de francs CFA, selon M. Mbaye, qui précise que l’Etat du Sénégal compte mettre 1 milliard et 300 millions de nos francs à la disposition des éleveurs, à travers les organisations pour une paix sociale dans le monde pasteur.
Parlant des feux, l’on souligne que déjà 330 ha de terres sont brûlés, en ce 28 octobre 2012, dans le Djoloff, au grand malheur des populations.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.