Le parti  A. P. R  miné par des………… á Linguère (Par Samba Diama TOP, professeur)

A quelques mois de l’élection présidentielle, l’Alliance Pour la République (A. P. R) est minée par des querelles internes dans le département de Linguère. Plus on va vers l’échéance, plus les divisions risquent de s’exacerber. En effet, il s’agit de deux grands camps qui se regardent en chiens de faïence. La tendance du ministre de l’Intérieur Aly Ngouille NDIAYE fait face à celle du Directeur Général de la SAED, Samba Ndiobène KA.  Bien qu’ils soient du même parti, ils ne s’entendent sur rien. Tout les sépare. Chaque camp se démène pour déstabiliser le camp adverse. La transhumance interne y fait légion. Tout militant frustré d’un bord, le quitte et dépose ses balluchons dans l’autre camp. Ces frustrés ne rejoignent jamais l’opposition. L’épisode illustratif et dont l’acteur principal est le jeune politicien originaire du village de Tally, Talibouya BA, pour ne pas le nommer, mérite une attention particulière. L’ancien étudiant pensionnaire du village E du campus social de l’UGB a préféré rejoindre le camp de Samba Ndiobène KA que de se contenter de sinécures au Ministère des Mines. En fait, il s’estime être relégué au second plan en n’accompagnant pas son ancien mentor au Ministère de L’Intérieur.  Croit-il être plus en sécurité loin du premier policier national ? Ou bien fait-il de la surenchère pour mieux se positionner ?

Un autre épisode digne d’un conte de fée s’est produit lors de la cérémonie officielle du Gamou familial de Khogué (Commune Rurale de Thiargny) le samedi passé. Quatre délégations de l’A.P.R étaient présentes sous la tente et chaque chef de délégation a prononcé un discours. Mais deux interventions ont particulièrement marqué les esprits. Maham KA, le maire de la Commune de Thiargny et le brillant jeune avocat, maître Daouda KA, se sont lancés des piques acerbes transformant momentanément la cérémonie en un meeting politique. Nul ne savait si c’étaient des règlements de comptes ou une campagne électorale pour les prochaines locales. L’Honorable député Yoro SOW,  qui était supposé arbitrer ce duel familial, s’est manifestement rangé derrière son collègue maire Maham KA. En embuscade, il y avait le représentant du grand maître KA, président du conseil départemental et le jeune Abdou CISSE conduisait la délégation du ministre maire de Linguère.

De ces querelles intestines, on retient deux choses :

– l’A.P.R  est comme une armée mexicaine á Linguère où chacun veut commander.

– les jeunes politiciens du Djolof sont très pressés. Ils n’ont rien appris de Daouda SOW et de Djibo Leyti KA.

                                                                               Samba Diama TOP, professeur.

 

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.