Pourquoi l’ASC DAHRA tarde à retrouver l’élite ?

On en sait un peu plus les raisons pour lesquelles certaines bonnes volontés n’investissent pas  à l’ASC Dahra. Pire, pourquoi aussi, le club fanion du Djoloff patauge toujours dans un océan de difficultés?

Tout est parti de la relĂ©gation du club en national (niveau amateur) . A cet effet, la sociĂ©tĂ© anonyme Dahra Djoloff S.A, au lieu de rompre le contrat qui le lie avec le club  n’a trouvĂ© mieux que d’ adresser une correspondance Ă  la fĂ©dĂ©ration sĂ©nĂ©galaise de football dans laquelle ils(responsables de Dahra S.A) rĂ©itèrent leur dĂ©sir de maintenir le statut professionnel de l’équipe.

De l’avis de Cheikh Niang, vice-président de l’ASC Dahra, qui ne pouvant plus garder son trop plein de colère et de déception vis à vis de ces derniers a décidé tout bonnement de sortir de son mutisme.

« Toutes difficultés que traverse l’équipe sont causées par la société anonyme » peste-t-il. Pour lui, le maintien du statut du club dans professionnalisme reste le nœud du problème.

Selon ce responsable de l’équipe, cette situation a pour consĂ©quence un dĂ©sintĂ©ressement de ses membres fondateurs et des bonnes volontĂ©s. « Les gens pensent que s’ils investissent leur argent et que  demain, le club retourne dans l’élite professionnelle, ils l’auront fait pour d’autres personnes » se dĂ©sole-t-il.

Poursuivant, M.Niang exhorte les responsables de la société anonyme à résilier le contrat au plus vite afin de permettre aux ressortissants de la diaspora de pouvoir mettre leurs contributions ou au moins de prendre au sérieux les destinées de l’équipe.

Entre autre difficulté que le vice-président du club a soulignée est la lenteur de la municipalité dans  l’octroi de la subvention municipale, principale source de financement de l’équipe.

A l’en croire depuis l’année dernière, la mairie de Dahra avait alloué 10 millions 500 mille francs  Cfa et qu’au moment où ces lignes sont en train d’être couchées, le club n’a empoché que 2millions 600 mille francs du coup, les 7millions 900mille francs Cfa sont en souffrance au trésor. Des raisons qu’il ignore royalement.

Pour l’heure, le club traverse d’énormes difficultés financières qui lui ont valu la perte de ses 02 dernières rencontres contre US Rail et Bargueth de Kebemer.

RĂ©ponse du premier magistrat de la ville, Momar Ndiaye Mao

  « La subvention annuelle dégagée par la commune concerne toutes les ASC de la ville. La subvention n’est pas aussi un droit. C’est juste une aide que l’on fait en fonction des possibilités financières de la commune. S’il y’ a une trésorerie excédentaire, on ne peut pas faire face à certaines dépenses même s’il est inscrit au budget. Alors que celui-ci, il faut le rappeler est  une prévision de recettes et de dépenses.

Ensuite il y’a des dépenses obligatoires incompressibles à savoir les salaires du personnel et le fonctionnement après s’il y’a des excédents la commune fait face à des sollicitations.

L’asc Dahra est mon bĂ©bĂ©. J’ai Ă©tĂ© le premier prĂ©sident pendant 6 ans. Je continue Ă  m’investir  chaque fois qu’il y’a un problème. Actuellement j’ai sous ma responsabilitĂ© 02 millions. francs de dette sous ma responsabilitĂ© qu’on ne m’a pas encore remboursĂ©e. Et, alors pourquoi personne n’en parle ?

Pourtant les responsables s’étaient engagés à donner une cotisation mensuelle mais qu’en est-il ? Rien. Il faut que les gens arrêtent de raconter des histoires et s’organisent pour essayer de trouver des moyens ».

Ndèye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.