L’agriculture va mal (par Abdou THIAM)

agriculteurs

Dans son adresse à la nation le 31 Décembre 2015, le Président de la république, a communiqué des chiffres sur l’agriculture qui ont étonné plus d’un.
Déclarant que la production arachidière a atteint 1 121 474 Tonnes démontre une fois de plus que le président est déconnecté des réalités sur le terrain.
La campagne arachidière de cette année est une catastrophe à tout point de vue.

En effet, ouverte depuis le 15 Novembre, la campagne n’a pas encore réellement démarré car aucun point de collecte ne fonctionne (jamais vu dans l’histoire d’une campagne). Les réceptions dans les huileries sont quasi inexistantes.

L’exemple de la SUNEOR est assez illustratif : sur un objectif de 300 000 Tonnes de graines, la SUNEOR n’a pas encore réceptionné 7 000 Tonnes et au niveau des différentes usines les camions se font encore désirer.
Cette situation désastreuse s’explique par deux phénomènes :

-l’absence de financement : le gouvernement avait promis de mettre à la disposition de SUNEOR des fonds suffisants pour lui permettre de participer à la campagne.

Après un premier décaissement de 1 milliard trois cents millions de francs FCFA qui ont permis de remettre à niveau l’outil industriel, l’Etat, deux mois après l’ouverture de la campagne, vient de mettre à disposition 3 milliards à la SUNEOR pour un montant prévu initialement de 90 milliards. Aujourd’hui la campagne au niveau des huiliers est hypothéquée (les 50 premiers jours sont déterminants). Pour preuve, l’année dernière à pareille période la SUNEOR avait déjà collecté 80 000 Tonnes alors que sa collecte en fin de campagne n’a pas atteint 150 000 Tonnes.

La quantité totale des graines collectées par les huiliers n’a pas encore atteint 30 000 Tonnes à la date du 31 Janvier 2016.
C’est pourquoi beaucoup de sénégalais ne comprennent pas l’attitude du gouvernement qui a repris la SUNEOR à la veille de l’ouverture de la campagne arachidière sans pour autant prendre toutes les mesures idoines ;
-le niveau de production : le ministre de l’agriculture, avec les fortes précipitations recueillies cette année, a vite brandit le chiffre de 1 121 000 Tonnes de graines mais cela est loin de la réalité. Tous les experts et les acteurs du métier de la filière estiment que la production de cette année ne devrait pas dépasser 600 000 Tonnes.

Pour ne pas revenir sur sa mauvaise décision de permettre aux chinois de participer à la campagne dont la récolte est surévaluée, le ministre de l’agriculture a vite sorti un circulaire pour interdire la vente des arachides dans les endroits non agréés comme points de collecte alors que les travaux de remise en état du matériel agricole dans ces points de collecte ne sont pas faits. Quel paradoxe de gouvernance !

Tous les experts avertis considèrent que le gouvernement a converti de manière arithmétique l’augmentation de la pluviométrie à une augmentation de la production arachidière.

En répondant à certaines questions (Quelle est la quantité de graines distribuée en semences en 2015 ? Quelle est la surface emblavée en arachide cette année ? Quel est le rendement moyen par zone de cette année ?), Monsieur le Ministre pourra donner réellement des chiffres proches de la réalité.

Les Sénégalais n’accepteront pas que le gouvernement de MACKY SALL veuille tuer la filière arachidière et les entreprises sénégalaises en confiant la filière à un ministre qui ne connait ni le monde rural ni l’arachide.

La SUNEOR est prêt du gouffre et les autres huiliers n’en sommes pas loin. Aujourd’hui les employés de ces sociétés sont inquiets par rapport à leurs emplois au moment où le président a abdiqué sur la lutte contre le chômage.

Au niveau de la filière riz, la production de 900 000 T annoncée par le président Macky SALL est en contradiction des prévisions de la CEDAO et de la FAO qui dans son dernier numéro de décembre sur le suivi du marché du riz prévoit une augmentation de 4% de la production en Afrique de l’Ouest.

Il faut aussi noter que dans le PNAR (programme national d’autosuffisance en riz) élaboré en 2008 par le Président ABDOULAYE WADE, un objectif de 1 200 000 T de paddy a été fixé pour prétendre à l’autosuffisance en riz en 2018. Aujourd’hui ce programme a été révisé pour une autosuffisance en riz en 2017 donc nécessairement l’objectif de 1 200 000 T devrait être revu à la hausse.

Tout le monde crie et chante comme si l’objectif a été dépassé alors qu’on en est loin. Tout cela montre que le gouvernement du président Macky SALL manque d’ambitions et de vision.

Nous assistons à une machine médiatique qui amplifie des chiffres erronés qui ne font que produire de la compassion hébétée et du mépris. Aujourd’hui le gouvernement est doué dans des concepts et politiques déclaratives en faisant abstraction des attentes et aspirations des sénégalais.

Actuellement dans la vallée, le prix du paddy a commencé à flamber et il devient de plus en plus difficile d’en trouver. C’est pourquoi le doute s’installe de manière persistante dans la tête des sénégalais quant à la production de 900 000 Tonnes en attendant d’avoir les vrais chiffres de la direction de la statistique pour ne pas tomber dans l’erreur du gouvernement qui a communiqué des chiffres sans avoir fait des statistiques sérieux.

ABDOU THIAM
ING. Polytechnicien
Membre de la FNCL

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.