L’Afrique invitée à redoubler d’efforts pour attirer les investisseurs

L’Afrique doit redoubler d’efforts pour attirer les investisseurs, a soutenu le Directeur Général Monde de Mc Kinsey and Co (Canada), Dominic Barton, lors d’un panel dans le cadre de la 4eme édition du New York Forum Africa qui se déroule depuis vendredi à Libreville.

« L’Afrique peut faire beaucoup plus que l’Asie pour attirer les investisseurs, mais il lui faudra pour cela entreprendre d’améliorer sa gouvernance et renforcer ses infrastructures », a dit Barton, déplorant la lenteur d’exécution notée dans la plupart des pays africains.

Appelant à une rupture totale avec l’orthodoxie qui a caractérisé à ce jour les politiques économiques et de formation sur le continent, il a aussi appelé les institutions de Bretton Woods à s’adapter aux réalités du monde actuel.

Parlant du phénomène de l’immigration, il soutient que les pays européens devraient plutôt considérer les migrants comme une opportunité pour pallier la carence de main d’œuvre qui risque de les affecter dans les cinq années à venir.

Il a souligné dans ce cas l’exemple du Canada qui opte pour une politique migratoire positive.

Axée sur le thème « Investir dans l’énergie du continent », la 4eme édition du New York Forum Africa prend fin ce dimanche.

Elle réunit près de 2000 décideurs économiques et politiques ainsi que des jeunes entrepreneurs. Il s’agira pour cette année, a précisé le fondateur du NYF Richard Attias, de mettre l’accent sur les ressources de l’Afrique et mieux valoriser le moteur inventif et l’énergie des Africains.

La rencontre a enregistré la présence d’illustres personnalités dont le président ivoirien Alassane Ouattara, de même que la ministre française de l’environnement, du développement durable et de l’énergie, Ségolène Royal

Signature : APA

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.