La route Linguère- Matam sera réceptionnée en mai 2013 (ministre)

La route Linguère-Matam sera réceptionnée en mai 2013 (ministre) La route Linguère-Matam, une vieille doléance des populations du Ferlo, du Djolof et du Fouta, sera réceptionnée en mai 2013, a annoncé le ministre des Infrastructures et des Transports, Mor Ngom,

Selon les services de ce ministère, le ministre a fait cette annonce samedi, à l’issue d’une visite d’inspection des chantiers de cette route qui, selon lui, ‘’est d’un apport économique important pour le Sénégal’’. L’ensemble des travaux, comprenant les trois ponts de Matam, le tronçon Ourossogui-Boulal, long d’environ 100 km, sera réceptionné en mai prochain, a notamment dit Mor Ngom, citant le chef de mission de contrôle des chantiers, Mokline Abderrazak de Studi International. Pour Mor Ngom, la réalisation de cette route permettra aux populations de la région de Matam de faire un gain de 200 km sur le trajet Dakar-Matam. En effet, selon les estimations des techniciens, les voyageurs quittant Dakar pour Matam en passant par Saint-Louis parcourent 700 km contre seulement 500 km s’ils devaient passer par Linguère. Mor Ngom a déploré l’arrêt des travaux pendant 36 mois. Il s’est néanmoins félicité du redémarrage effectif des travaux de ce projet ‘’auquel le Président Macky Sall tient beaucoup’’. ‘’Le gouvernement est déterminé à désenclaver cette région. C’est pourquoi nous allons réaliser des pistes de production dans le cadre d’un programme bien étudié qui va, une fois pour toutes, régler le problème de communication dans cette partie du Sénégal’’, a dit le Ministre des Infrastructures et des Transports. Les chantiers sont repartis en trois lots. Il s’agit des trois ponts de Matam, des tronçons Patouki-Ourossogui, long de 41 km et Patouki-Boulal (56 km). Ils sont respectivement exécutés par Henan Chine, le groupement d’entreprises (SINTRAM, HOUAR et GRENN LINE) et CSE. Le financement global est estimé à 34 milliards de FCFA dont 8 milliards pour les trois ponts, 12 milliards pour le tronçon Patouki-Ourossogui et 14 milliards pour Patouki-Boulal. A la tête d’une délégation comprenant notamment le secrétaire général du Ministère des Infrastructures et des transports, Abdoulaye Mbodj, et le Directeur général des Aéroports du Sénégal (ADS), Pape Maël Diop, le ministre des Infrastructures et des Transports a parcouru les deux tronçons pour constater l’état d’avancement des travaux.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.