La contribution du Roi du Maroc à la réhabilitation des cimetiÚres des juifs marocains  au Cap-Vert saluée par la communauté juive américaine

La communautĂ© juive amĂ©ricaine, notamment celle d’origine marocaine, a rendu, le 11 mars 2018 Ă  North Bethesda (Etat du Mayland) un hommage sans commune mesure au Roi Mohammed VI pour Sa sollicitude en faveur de la restauration et la prĂ©servation du patrimoine juif au Maroc, mais aussi Ă  l’Ă©tranger.

Cette rencontre fut organisée par la synagogue séfarade Magen David, avec le soutien des Ambassades du Maroc et du Cap-Vert, en présence de nombreux diplomates et de membres de la communauté juive américaine pour mettre en exergue la contribution du Souverain marocain à un projet de réhabilitation au Cap-Vert des cimetiÚres des juifs originaires du Maroc ayant émigré au Cap-Vert au XIXÚme siÚcle ; un geste du Roi Mohammed VI qui a été fortement salué par la nombreuse assistance.

C’est Carol  Castiel, PrĂ©sidente de l’ONG Ă  but non lucratif « Cape Verde Jewish Heritage Project » (CVJFP) qui a Ă©tĂ© Ă  l’origine du travail de mise en valeur de l’existence de juifs d’origine marocaine au Cap-Vert.
Madame  Carol Castiel a, d’ailleurs, dĂ©clarĂ© que « Sans cette contribution en 2011, ce projet n’aurait jamais pu voir le jour », mettant en avant « le leadership de Sa MajestĂ© le Roi et les actions mises en  Ɠuvre par le Souverain afin d’honorer le patrimoine juif marocain dans un pays catholique ».

La cĂ©rĂ©monie, tenue en prĂ©sence de plusieurs diplomates de pays lusophones dont l’Ambassadeur du Cap-Vert, Carlos Wahnon Veiga, lui-mĂȘme descendant de juifs marocains, a Ă©tĂ© agrĂ©mentĂ©e par des chants interprĂ©tĂ©s par Gardiena Benros, qui a emmenĂ© l’assistance dans son Cap-Vert natal, ponctuant les moments musicaux par des rĂ©cits de son propre cheminement en tant qu’artiste dĂ©positaire d’une grande tradition musicale transmise par sa grand-mĂšre.

La soirĂ©e s’est conclue magnifiquement avec la cĂ©lĂšbre chanteuse vocaliste cap-verdienne Gardenia Benros, accompagnĂ©e par Claude, un percussionniste d’origine casablancaise, qui s’est mĂȘme essayĂ©e Ă  des rythmes typiquement marocains, ce qui lui a valu une standing ovation de l’assistance.

Farid Mnebhi.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.