Le samedi dernier à domicile, l’ASC Dahra a de nouveau rendu une copie très brouillonne face à la Renaissance de Dakar. Une défaite de deux buts à zéro  qui complique sa situation et sème le doute chez les inconditionnels du ballon rond Dahrois face à la multiplication des contreperformances. Sur ses trois sorties, deux ont été disputées à domicile, la formation des Djolof-Djolof s’en est sortie qu’avec un piètre nul comme bon résultat. Soit un handicap de deux défaites au compteur du championnat national. Et cela de provoquer l’ire du second vice-président, Daouda FALL. «Nous sommes à mi-chemin du parcours aller qui est de sept matchs; nous en avons fait trois dont deux à domicile. Ce qui faisait l’objet de neuf points possibles, mais malheureusement, nous n’avons récolté qu’un seul point», s’est-il insurgé avant de soutenir que Matar Wade, coach de l’ASC Dahra a décimé l’équipe de l’année dernière en renvoyant certains.  «Je demanderai au Président Pape Alioune SARR de convoquer une réunion du bureau et de demander le départ de l’entraîneur et je vais continuer ce même combat au Conseil d’Administration de l’équipe Dahra Djolof S.A», ajoute-t-il. «Cela  suffit avec ce coach! Il ne peut amener l’équipe nulle part! Nous avons même perdu l’avantage qu’on avait sur les deux matchs à domicile, il faut que le coach s’en aille!», s’est-il écrié.

En tout cas il est grand temps pour que les mécènes du sport du Djolof, surtout les amateurs du foot de se retrouver pour éviter que le bateau (ASC Dahra) ne chavire d’avantage.

Masse Ndiaye Correspondant permanent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Alioune Tine : « La peine de mort est cruelle et barbare, elle n’est pas dissuasive »

Le retour à la peine de mort est souvent évoqué par des parlementaires et des citoyens, fa…