Accusé de détournement de fonds issus de la caisse d’avance de sa mairie, l’édile de Dakar continue de clamer son innocence. La preuve, hier, avant d’être inculpé, Khalifa Sall a nié avoir détourné le plus petit centime. D’après « EnQuête », le socialiste a déclaré au juge qu’il est victime d’une cabale politique et que tous les Sénégalais en sont témoins. Le maire socialiste ne s’est pas limité là puisqu’il s’est mis à faire l’historique de la caisse d’avance en expliquant au juge Samba Sall qu’il s’agit de fonds politiques cogérés avec l’Etat.  Selon le journal, il a aussi laissé entendre qu’il n’a jamais utilisé lesdits fonds pour s’enrichir et que l’argent servait à régler des problèmes comme les cas sociaux, les dépenses de la commune pour la fête de l’Indépendance. Pour finir, le premier magistrat de la capitale a fait savoir au juge que sa dignité ne lui permet pas de révéler les bénéficiaires et que ses accusateurs ne sont pas en mesure de prouver sa culpabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Africa Mercy, tout savoir sur le navire-hôpital qui va soigner 3000 Sénégalais gratuitement

Le navire-hôpital Africa Mercy, qui séjourne actuellement au Sénégal dans le cadre d’une m…